F1: Max Verstappen pourra remporter un deuxième championnat des pilotes ce dimanche

Stephen Wade, The Associated Press
F1: Max Verstappen pourra remporter un deuxième championnat des pilotes ce dimanche

SUZUKA, Japon — Le pilote Ferrari Charles Leclerc le sait, tout comme tous ceux qui suivent la Formule 1. Aucune calculatrice n’est nécessaire.

Un deuxième championnat du monde consécutif est à la portée de Max Verstappen, et il y a de bonnes chances que le porte-couleurs de l’écurie Red Bull concrétise le tout ce dimanche au Grand Prix du Japon, à Suzuka, qui pourrait se dérouler sous la pluie.

Les deux séances d’essais libres de vendredi ont d’ailleurs été courues sous une pluie constante, mais les prévisions météorologiques laissent présager du temps sec en vue de la séance de qualification de samedi.

«De manière réaliste, je pense que Max sera le champion. Si ce n’est pas ce week-end, ce sera très, très tôt», a mentionné Leclerc, qui accuse un retard de 104 points sur Verstappen avec cinq courses à disputer, dont celle de dimanche.

Le Mexicain Sergio Perez, coéquipier de Verstappen chez Red Bull, occupe la troisième place du classement, à 106 points du Néerlandais.

Si Verstappen gagne la course dimanche et il qu’il ajoute le point boni pour le tour le plus rapide, il ajoutera 26 points à son total, et il sera le champion.

Il pourrait aussi gagner le titre avec un résultat inférieur, selon le classement final des autres pilotes.

Si le titre ne lui est pas confirmé ce dimanche, il est à toutes fins pratiques assuré de lui être octroyé au Grand Prix des États-Unis qui aura lieu dans deux semaines à Austin, au Texas.

«Ce serait très agréable si ça arrivait ici, mais si ça n’arrive pas ici, je serai bien en faveur que ça se concrétise lors de la prochaine course», a déclaré Verstappen, qui a paru indifférent à toute cette spéculation.

«En toute honnêteté, je n’y pense pas tellement.»

Verstappen a été dominant tout au long de la saison avec 11 victoires en 17 courses. Le Grand Prix de Singapour, lors duquel il a fini septième la semaine dernière, a été l’exception.

Le Néerlandais a qualifié ce week-end sur le circuit urbain de Marina Bay de «très brouillon».

«Nous savons tous que ça été un mauvais week-end, mais nous avons également montré cette année que nous avons eu beaucoup de bons week-ends. Donc, nous savons comment faire.»

La consécration à Suzuka serait spéciale. La piste est opérée par le manufacturier automobile Honda. Red Bull et l’écurie soeur AlphaTaura utilisent des moteurs confectionnés par Honda. Enfin, le nom officiel de la course est «Grand Prix japonais Honda».

De façon formelle, Honda a quitté la F1 après la dernière saison, mais l’entreprise continue de soutenir les deux écuries. Par ailleurs, le nom de Honda apparaîtra sur les livrées de Red Bull ce week-end. Cela pourrait signifier un retour en F1 mais rien n’est officiel.

«C’est agréable de voir le nom au complet de retour sur la voiture», a reconnu Verstappen. «Et au sujet du futur. C’est trop tôt pour parler de ça en ce moment, mais je pense, en général, que le nom Honda pour la F1 est excellent et ce serait vraiment bien de le voir revenir.»

Environ 190 000 spectateurs sont attendus au cours du week-end, dont 90 000 dimanche. Bien que les amateurs japonais soient parmi les plus fervents du sport automobile, des limites de capacité génèrent des foules inférieures à celles de plusieurs courses qui attirent plus de 300 000 personnes par week-end.

«(Suzuka) est vraiment emblématique», a affirmé le pilote Mercedes George Russell.

«Et il n’y a pas de doute que c’est un circuit qui fait partie du top-5, probablement pour nous tous.»

«Je pense que tout le monde adore Suzuka», a ajouté Fernando Alonso.

«La combinaison de virages à grande vitesse et d’un peu d’inclinaison dans les virages rend la sensation vraiment spéciale. Les fans sont si passionnés ici. Donc, le week-end entier est une grosse affaire.»

Essais libres

Au volant de sa Alpine, Alonso a réalisé le meilleur temps de la première séance d’essais libres, vendredi, grâce à un chrono d’une minute 42,248 secondes.

La deuxième séance a été marquée par des chronos plus rapides parmi les leaders et par un doublé Mercedes. Russell a complété un tour de piste en 1:41,935 tandis que Lewis Hamilton a inscrit un chrono de 1:42,170. Verstappen (1:42,786) a réussi le troisième temps.

Le Québécois Lance Stroll, sur Aston Martin, a réalisé les 14e et 18e temps, pendant que son coéquipier Sebastian Vettel se classait 20e et 15e.

«Malgré la pluie aujourd’hui, nous avons pu apprendre certaines choses ici et là sur la piste», a analysé Stroll.

«Demain, ce sera une nouvelle réinitialisation avec des prévisions de temps sec, bien qu’il y ait des possibilités de pluie pour dimanche. Si les conditions sont comme celles-ci pendant la course, ce que nous aurons appris aujourd’hui deviendra certainement utile. Mais peu importe, j’adore être de retour au Japon. L’énergie est merveilleuse et le circuit est fantastique, même dans ces conditions.»

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires