Artturi Lehkonen marque deux buts dans une victoire de 5-2 de l’Avalanche à St. Louis

La Presse Canadienne
Artturi Lehkonen marque deux buts dans une victoire de 5-2 de l’Avalanche à St. Louis

SAINT-LOUIS — L’Avalanche du Colorado cherchait des solutions pour relancer ses gros canons offensifs, mais ce sont les joueurs de profondeur qui ont répondu à l’appel.

Artturi Lehkonen a inscrit deux buts, dont celui de la victoire, et l’Avalanche a défait les Blues de St. Louis 5-2, samedi soir, lors du troisième affrontement de leur série.

Lors d’une montée à deux contre un, Lehkonen a opté pour un tir du côté rapproché et il a trompé la vigilance de Ville Husso pour donner les devants 3-1 à son équipe dans les dernières minutes de la deuxième période.

Après avoir vu les Blues réduire l’écart avant la fin du deuxième engagement, l’Avalanche a refermé le jeu au dernier tiers et a empêché ses adversaires de créer l’égalité.

La formation du Colorado a pris les devants 2-1 dans cette série et le quatrième duel se tiendra lundi soir, au Enterprise Center de St. Louis.

Disputant un premier match depuis le 9 mai, Logan O’Connor a marqué un premier but en carrière en séries et il a tiré avantage de ses 7:42 de temps de glace. Nazem Kadri a récolté un but et une mention d’aide pour l’Avalanche alors que Gabriel Landeskog a ajouté un but.

«C’est clair que ça a été une bonne réponse à notre dernière performance, a déclaré Lekhonen. Mais nous savons aussi que nous avons encore des trucs à nettoyer dans notre jeu.»

Darcy Kuemper a joué de chance à l’occasion, mais il a conclu la rencontre avec 29 arrêts pour l’Avalanche, qui a terminé au premier rang de l’Association Ouest.

La victoire de la troupe de Jared Bednar n’a toutefois pas été obtenue sans embûche. Elle a perdu au combat le défenseur québécois Samuel Girard, qui a quitté la partie dans les premières minutes après avoir encaissé une solide mise en échec d’Ivan Barbashev.

L’Avalanche a annoncé en fin de soirée que Girard souffre d’une fracture du sternum et que sa saison est terminée.

Le son de cloche n’est pas plus positif du côté des Blues, qui ont dû se tourner vers Husso après que le gardien Jordan Binnington eut été blessé lors d’un contact avec Kadri.

Colton Parayko et Ryan O’Reilly ont fait bouger les cordages pour l’équipe de St. Louis. Husso a cédé quatre fois en 23 tirs.

Parayko a ouvert le pointage dès la quatrième minute de jeu. Après que O’Reilly eut remporté une mise au jeu en territoire ennemi, le grand défenseur a décoché un lancer frappé et la rondelle a touché le bâton de Devon Toews avant de déjouer Kuemper.

Le match a cependant basculé à la suite du départ de Binnington. O’Connor a battu de vitesse le défenseur Justin Faulk et il a servi une feinte rapide à Husso pour envoyer la rondelle au fond du filet.

«Regardez la réputation de Kadri, a dit l’entraîneur des Blues Craig Berubé au sujet du geste qui a mené à l’exclusion de Binnington. C’est tout ce que j’ai à dire.»

Les Blues ont indiqué que le gardien était évalué pour une blessure au bas du corps.

«Je n’ai vu qu’une rondelle libre, s’est défendu Kadri. J’ai seulement tenté de la poussé avec mon bâton. Je crois que leur défenseur est entré en contact avec moi et m’a poussé sur lui. Si ça n’avait pas été le cas. je ne crois pas que je lui aurais touché.»

Au deuxième engagement, Kadri a procuré une avance de 2-1 à l’Avalanche quand il a redirigé une passe de Makar derrière Husso. Moins de quatre minutes plus tard, Lehkonen a touché la cible pour une troisième fois depuis le début des séries.

Les Blues n’ont pas baissé les bras et ils ont porté la marque à 3-2 alors qu’il ne restait que 30 secondes à écouler en deuxième période. O’Reilly s’est détaché d’un couvreur et il a sauté sur le retour de lancer de Nick Leddy pour inscrire son septième but des séries.

L’Avalanche a cependant fermé les livres grâce à du jeu hermétique et aussi grâce à l’hésitation de Husso en fin de match. Cherchant à aller au banc pour offrir un patineur de plus à sa formation, le gardien finlandais est resté pris au coeur d’une contre-attaque des visiteurs. Nathan MacKinnon a glissé la rondelle à Landeskog, qui n’a eu aucune difficulté à faire scintiller la lumière rouge.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires