Sainte-Marie: un livre sur les maisons disparues

Eric Gourde 
redaction@beaucemedia.ca

Sainte-Marie: un livre sur les maisons disparues
La page couverture du livre devrait ressembler à ceci. (Photo : gracieuseté)

HISTOIRE. Un livre relatant les inondations de 2019 à Sainte-Marie et surtout, la perte de plusieurs résidences, démolies en raison des événements, sera bientôt lancé sur le marché.

Initié par le Club mariverain de généalogie et intitulé « Nos maisons disparues », le volume explique la disparition de près de 400 résidences et son lancement est prévu pour le 30 septembre prochain. Projeté d’abord à 200 exemplaires, l’intérêt envers l’ouvrage force toutefois les initiateurs du projet à revoir leurs plans.

Des gens ont travaillé très fort pour documenter l’ouvrage, explique Jean Savoie, secrétaire et responsable des communications pour le Club de généalogie. Parmi les personnes impliquées, avait déjà certaines choses de répertoriées. «  Quand ils se sont mis à démolir des maisons, l’une des membres de notre équipe, Nicole Ferland, tenait à écrire sur le sujet pour se souvenir de certaines choses, surtout que sa résidence en faisait partie. Une autre dame, Diane Faucher, a commencé à préparer une fiche avec des photos et le nom des propriétaires pour chacune des résidences. L’équipe a décidé ensuite d’ajouter un peu d’histoire sur les bâtiments et des photos de la démolition. La Ville de Sainte-Marie nous a aussi beaucoup aidés pour aller chercher l’information, car certaines étaient déjà démolies lorsque le travail a commencé. «

L’idée d’un volume sur le sujet est rapidement venue à l’agenda. «  Nous avons focussé sur les maisons disparues en raison des inondations. Nous avons l’habitude de sortir des livres, mais généralement à saveur généalogique. Celui-ci est davantage orienté vers l’histoire. L’idée d’en faire un livre est venue plus tard. Le travail d’aller chercher l’information s’est fait pendant la démolition des résidences. On aurait pu mettre ça sur un site internet, mais plusieurs aiment avoir un livre pour ce genre de projet ou de sujet. «

Un intérêt certain

M. Savoie avoue qu’il s’attendait à un certain engouement autour du livre. L’intérêt étant toutefois exponentiel, il indique que le club se retrouvait avec un problème au départ, celui d’une demande grandissante. «  On pensait faire 200 copies en mars dernier. L’imprimerie avait déjà commencé à ramasser le papier, puisqu’ils sont limités à ce niveau. En juillet, nous avions confirmé vouloir monter à 250 copies, mais l’intérêt est encore en hausse. Nous en sommes à 290 réservations. On pourra finalement grimper à 390 copies et nous n’avons plus à avoir de craintes pour l’approvisionnement, ce qui n’était pas le cas il y a quelques jours à peine. «

C’est ce qui le force à dire qu’une réimpression pourrait devenir nécessaire dans un avenir rapproché. «  C’est un événement marquant de l’histoire de Sainte-Marie, mais aussi de la région. Les réservations entrent rapidement, au rythme d’environ 5 par jour. Dans l’éventualité où la demande excédait de beaucoup ce nombre nous pourrions penser à en faire imprimer d’autres, peut-être avant Noël si la disponibilité du papier le permet. «

Les personnes intéressées à s’informer ou réserver peuvent communiquer à clubmg@live.ca ou au 418-387-5886.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires