Passer le flambeau

Passer le flambeau

Martin Prémont et Natasha Beaudoin souhaitent trouver un acheteur afin de mieux répondre au besoin des clients.

Crédit photo : Photo Beauce Média – Mizaël Bilodeau

ÉCONOMIE. Le Scott Town Café a rouvert et souhaite mieux s’adapter aux besoins des gens.

Le Scott Town Café est né avec la vision d’offrir un lieu reposant. Un endroit où les écrivains peuvent travailler, les étudiants faire leurs devoirs et les hasards reformés les liens effrités par le temps. «On voulait que les gens prennent du bon temps, qu’ils créent une parenthèse dans leur vie. C’est pour ça qu’il est écrit: “déposez votre stress” à l’entrée», dit l’auteur et copropriétaire Martin Prémont.

La popularité croissante du «coffee shop» a aussi accru la charge de travail. Ils ont commencé à offrir des repas, à la demande de plusieurs clients. Les fins de semaine étaient particulièrement chargées. Une file d’attente se formait régulièrement.

Cependant, l’épuisement gagnait du terrain. C’est la raison pour laquelle, le couple a fermé le café durant plusieurs semaines. «On n’était plus en accord avec notre mission de ne plus être stressé. Les gens ont aimé ça et tant mieux, sauf que pour nous c’était trop», montre Natasha Beaudoin, conjointe et copropriétaire de Martin Prémont.

Le café se trouve dans l’une des plus vieilles maisons de la Beauce. Elle a été construite en 1803. Des investisseurs de l’extérieur ont déjà offert au couple des sommes importantes pour l’emplacement idyllique, sur le bord de la rivière. «On serait ouvert à ce quelqu’un de la Beauce puisse l’exploiter à sa juste valeur. On souhaite passer le flambeau», dit Martin Prémont.

«On est super fier de ce qu’on a créé, mais on n’imaginait pas l’ampleur que ça l’a donné», ajoute Natasha Beaudoin.

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
ChristineBisson Recent comment authors
ChristineBisson
Invité
ChristineBisson

Combien demandez-vous ? Ou pourrais-t-on prendre une location ?