Le PQ annonce ses deux candidats en Beauce

Par Danny Lizotte
Le PQ annonce ses deux candidats en Beauce
La candidate péquiste dans Beauce-Nord, Paméla Lavoie-Savard. (Photo : (Photo gracieuseté))

POLITIQUE. Jean-François Major sera candidat du Parti Québécois (PQ) dans la circonscription de Beauce-Sud. Il affrontera le député caquiste sortant Samuel Poulin. Pour sa part, Paméla Lavoie-Savard défendra les idées péquistes dans Beauce-Nord. Elle tentera de déloger le député caquiste sortant Luc Provençal.

Jean-François Major, originaire de Montréal, vit en Beauce depuis trois ans. Il est estimateur-vendeur en construction. L’homme de 36 ans est conseiller municipal à Saint-Évariste-de-Forsyth et père de quatre enfants. « J’ai un profond attachement à la Beauce », déclare-t-il.

Selon lui, le PQ a été très important dans l’histoire du Québec. Le candidat souligne que sa formation politique est la seule à réellement défendre la langue française. Parmi ses priorités lors de la campagne électorale, mentionnons la problématique du plastique dans le secteur agricole et l’aide que la province devrait donner aux agriculteurs pour être en phase avec l’environnement.

Un autre thème lui tient également à cœur, celui d’intégrer les nouveaux arrivants dans la société québécoise, particulièrement dans la région de la Beauce. « Il faut les accompagner et les aider avec leurs enfants », ajoute-t-il.

Paméla Lavoie-Savard

Dans Beauce-Nord, Paméla Lavoie-Savard sera la candidate du PQ. Elle est née à Amos, en Abitibi-Témiscamingue, et s’est établie en Beauce en 2021 après vécu dans la région de Montréal. « Je voulais retourner vivre dans une région. J’ai participé à Place aux jeunes et j’ai eu un poste à la ville de Beauceville », explique-t-elle.

Mme Lavoie-Savard détient un baccalauréat en droit coopératif de l’Université de Sherbrooke et fait actuellement des études au certificat en entreprenariat et gestion de PME à l’Université Laval. La femme de 29 ans est avocate et travaille présentement à son compte comme conseillère en affaires municipales. Par le passé, elle a été greffière et conseillère juridique à la ville de Beauceville.

« J’ai toujours admiré René Lévesque », affirme la future maman. Si elle est élue, la candidate souhaite aider les gens de la classe moyenne. Elle veut également que l’hôpital de Saint-Georges offre plus de services en santé mentale. De plus, elle aimerait que les municipalités beauceronnes reçoivent plus d’aide financière à la suite de catastrophes comme les inondations.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires