La maison de la terreur!

Photo de Hubert Lapointe
Par Hubert Lapointe
La maison de la terreur!
Frédérick Aubé adore recycler pour faire peur aux Halloweeniens! (Photo : Beauce Média – Hubert Lapointe)

SCOTT. De nos jours, il y a de moins en moins de maisons décorées à l’Halloween, et celles qui le sont utilisent toutes les mêmes éléments achetés au magasin. Selon Frédérick Aubé, 28 ans de Scott, on passe ainsi à côté de tout ce qui fait de l’Halloween une fête aussi extraordinaire.

Habile de ses mains, et soucieux de réutiliser tout ce qui peut toujours servir, le Beauceron décore ainsi sa maison située au 302 de la Route du Président-Kennedy depuis huit ans maintenant. En compagnie de ses quatre filles et de sa conjointe, il crée chaque jour quelque chose de nouveau.

« Je suis un grand fan de l’Halloween! […] Le but n’est pas de dépenser une fortune. Le but est de créer des décorations qu’on ne verra pas ailleurs. Je veux me démarquer, être original, être différent », dit-il,  en ajoutant qu’il est d’autant plus amusant de concevoir le tout lui-même.

À titre d’exemple, un masque d’épouvantail qu’il a réalisé a nécessité environ quatre heures de travail. Or, à son avis, le même en magasin coûterait au moins 80 $. « Et il serait moins effrayant… », a-t-il appuyé.

Ainsi, son terrain compte notamment une nonne de 10 pieds et demi de hauteur, une guillotine, des clowns maléfiques, des lumières d’ambiance (en soirée) et autres, représentant une centaine d’heures de bricolage.

« Mais, ce n’est pas encore à mon goût. C’est loin de l’être! Il manque toujours quelque chose, a-t-il plaisanté. Je veux installer un sentiment d’incertitude chez les enfants. Des montagnes russes. Un effet de surprise! »

Le sens de l’Halloween

Frédérick Aubé a beaucoup de beaux souvenirs liés à l’Halloween. Entre autres, il se souvient que sa mère, la plus douée d’entre toutes, lui fabriquait les meilleurs costumes. « Je n’étais pas le garçon le plus connu à l’école, mais l’Halloween, c’était MA journée! »

Dans le même ordre d’idées, il espère qu’au sein de sa famille, l’Halloween devienne aussi significative que Noël. « Ça rapproche les gens. C’est une fête des Morts, mais ce n’est pas négatif. C’est un moment pour se rappeler des gens qui ne sont plus avec nous. L’Halloween, ce n’est pas juste une fête pour les enfants. L’Halloween, ce n’est pas juste les bonbons! », a-t-il complété.

À long terme, M. Aubé aimerait vivre de sa passion pour le bricolage et l’ébénisterie en décorant des événements, voire même en créant « un mini Walt Disney World », possiblement sur la terre à bois de son père. À suivre…

Pour voir l’étendue de son travail ou faire appel à ses services, visitez la page « fobeedesign » sur Instagram.

Partager cet article

1
Laisser un commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Sarah Recent comment authors
  S'abonner  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Sarah
Invité
Sarah

Super. 🙂