Alcool au volant: les résidents de Chaudière-Appalaches plus responsables

Photo de Andréanne Huot
Par Andréanne Huot
Alcool au volant: les résidents de Chaudière-Appalaches plus responsables
Les résidents de Chaudière-Appalaches boivent plus souvent à excès, mais utilisent moins leur voiture. (Photo : Archives)

CONSOMMATION.  > Selon Educ’Alcool, les habitants de la région de Chaudière-Appalaches sont les conducteurs les plus responsables au Québec, car ils sont moins nombreux que la moyenne québécoise à avoir pris le volant après avoir consommé de l’alcool au-delà de la limite permise.

Cependant, les gens de la région sont également plus nombreux à avoir vu ou traversé un barrage policier pour l’alcool au volant au cours de la dernière année. Il est bien de voir que les conducteurs ne prennent pas de chance.

«La présence accrue de barrage policier en matière d’alcool au volant est certainement efficace, car on remarque que les habitants de la région sont moins nombreux à prendre le volant après avoir consommé de l’alcool au-delà de la limite permise. Ces comportements sécuritaires doivent être soulignés, bien entendu, ce qui ne veut pas dire que le travail de sensibilisation est terminé», précise le directeur général d’Éduc’alcool, Hubert Sacy.

Quelques chiffres

Selon le sondage sur la relation de chacune des régions du Québec avec l’alcool mené par CROP tous les deux ans pour Éduc’alcool, les habitants de la région, s’ils conduisent moins après avoir bu, sont les plus nombreux à avoir consommé de l’alcool au cours de la dernière année qu’ailleurs au Québec.

Ils sont 88% à l’avoir fait, soit 3 % de plus qu’ailleurs au Québec. De plus, les habitants de la région sont également plus nombreux à consommer au moins une fois par semaine, 58 %, versus 56 % pour le Québec.

Même s’ils sont moins nombreux que la moyenne à avoir dépassé les limites recommandées, ils sont cependant plus nombreux à avoir consommé à outrance, soit cinq verres et plus. Ils sont 31 % à avoir dépassé la limite recommandée une fois par mois ou plus souvent alors que la moyenne québécoise est de 34 %. De plus, 57 % avouent avoir consommé de manière excessive, cinq verres ou plus, au moins une fois au cours de la dernière année par rapport à 55 % au Québec.

Alcool et conduite

Selon le sondage, les conducteurs de la région sont parmi les plus prudents sur les routes. Seuls 6 % avouent avoir déjà conduit après avoir dépassé la limite permise au cours de la dernière année par rapport à 8 % au Québec. De plus, 11 % des résidents de la région considèrent qu’il est criminel de conduire après avoir consommé un seul verre. C’est moins que la moyenne québécoise qui est de 17 %. D’autres (86%) considèrent que c’est plutôt après avoir abusé de l’alcool qu’il est criminel de conduire (80 % au Québec). La limite d’alcool permise par la loi est juste assez sévère selon 70 % des gens du secteur.

Il semble également que les résidents de Chaudière-Appalaches sont moins nombreux (15 %) à consommer du cannabis qu’ailleurs au Québec (18 %).

Finalement, Éduc’alcool est bien connu dans la région. Au total, 97 % des gens connaissent le slogan «La modération a bien meilleur goût».

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des