La Polyvalente Benoît-Vachon à l’aube de ses 50 ans

Photo de Hubert Lapointe
Par Hubert Lapointe
La Polyvalente Benoît-Vachon à l’aube de ses 50 ans
La Polyvalente Benoît-Vachon a bien changé en un demi-siècle. (Photo : Beauce Média – Hubert Lapointe)

ÉDUCATION. La Polyvalente Benoît-Vachon (PBV) de Sainte-Marie célèbrera son 50e anniversaire en 2020. Afin de fêter l’événement comme il se doit, différentes activités sportives et culturelles réunissant nouveaux et anciens élèves auront lieu en cours d’année, à commencer par un souper-bénéfice. Celui-ci aura lieu le samedi 19 octobre prochain dès 17 h 30 au Centre Caztel.

En effet, un comité organisateur travaille depuis deux ans à monter une programmation qui saura plaire aux gens de toutes les générations. Les activités seront dévoilées lors du souper. « Ce sera une première occasion de festoyer ensemble. […] Les 50 ans d’une école, on ne peut pas passer à côté de ça! », a affirmé Louis Parent, coordonnateur du comité du 50e.

Pour en être, les 400 places disponibles sont au coût de 125 $, ou 900 $ pour une table de huit personnes. Ils seront en vente à compter du 1er juillet à la billetterie d’Ovascène, au 418 387-2200, ou encore via la page « PBV50 » sur Facebook. Des reçus d’impôts seront donnés aux participants.

Pour les jeunes

L’objectif du souper-bénéfice, ainsi que de toutes les activités subséquentes, est d’amasser 100 000 $ pour la fondation Polydon, dont la mission est de venir en aide aux élèves dans le besoin. « On veut profiter des célébrations pour donner un peu de gaz à la fondation pour des activités à venir. […] On espère développer une récurrence de retrouvailles », a indiqué Élise Coutu, présidente de la fondation.

« L’école est le cœur d’une région et elle mérite d’être fêtée. Je veux qu’on fête! », a lancé Marie Labbé, ancienne directrice adjointe de l’établissement.

Mentionnons qu’au fil des ans, la PBV a vu passer plus de 15 000 élèves et membres du personnel.

Pierre Giguère, directeur de la Polyvalente Benoît-Vachon, Élise Coutu, présidente de la fondation Polydon et Louis Parent, coordonnateur du comité du 50e.
Partager cet article

1
Laisser un commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Daniel Pare Recent comment authors
  S'abonner  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Daniel Pare
Invité
Daniel Pare

C’est une tres bonne idee. J’aimerais que l’on me tienne au courant