Maxime Bernier travaillera pour le dédommagement des sinistrés

Photo de Frederic Desjardins
Par Frederic Desjardins
Maxime Bernier travaillera pour le dédommagement des sinistrés
Maxime Bernier a rencontré plusieurs sinistrés et intervenants. (Photo : Gracieuseté)

En Colombie-Britannique au moment des premières inondations en Beauce, Maxime Bernier a reporté ses activités politiques pour revenir dans son comté de Beauce.

«Je continuais ma tournée pour faire connaître le Parti populaire du Canada (PPC). En voyant les images (inondations), j’ai pris le premier avion disponible. Je voulais aller sur le terrain pour rencontrer et écouter les sinistrés, ainsi que les maires et le personnel de sécurité», dit-il.

Maxime Bernier a effectué la tournée des municipalités touchées pendant le week-end de Pâques et lors des jours suivants. Il s’est rendu à Scott, Sainte-Marie, Vallée-Jonction, Saint-Joseph-des-Érables, Saint-Joseph et Beauceville.

«L’armée a été efficace dans son travail pour accompagner les sinistrés. Je suis agréablement surpris de voir le niveau d’organisation et l’entraide apportée par les gens de la communauté», d’ajouter le député beauceron.

Relocalisation

Il existe un programme provincial d’aide financière aux sinistrés. Sécurité publique Canada peut également intervenir en soutien, comme dans le cas des soldats venus donner un coup de main.

Maxime Bernier s’est rendu sur le terrain dans divers secteurs, comme Vallée-Jonction.

«Dès mon retour à Ottawa (29 avril), je vérifierai tous les programmes fédéraux disponibles pour offrir des aides supplémentaires aux sinistrés», confirme Maxime Bernier.

Il est ouvert à l’idée de relocaliser les sinistrés en faisant la demande. «Ce serait un gros coup de dépenses publiques au départ, mais ça éviterait le retour de grands dédommagements annuels. Par contre, on ne doit pas laisser les sinistrés payer toute la facture», croit M. Bernier.

Au-delà de constater l’étendue des dégâts, Maxime Bernier désirait surtout apporter un soutien moral aux sinistrés.

«Il y a des gens qui ont tout perdu dans ces inondations. On est peut-être impuissant lorsque les éléments se déchaînent, mais on peut faire énormément ensuite pour limiter les dégâts et aider à ramener la situation à la normale. J’encourage tout le monde à faire preuve de la légendaire solidarité beauceronne», mentionne-t-il.

Maxime Bernier rappelle que ses bureaux de comté à Sainte-Marie (1068, boulevard Vachon Nord, bureau 225) et Saint-Georges (11535 1ère Avenue, bureau 430) sont ouverts pour tout questionnement relié aux inondations.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des