Inondation à Beauceville: la ministre Guilbault constate l’ampleur des dégâts

Photo de Sébastien Roy
Par Sébastien Roy
Inondation à Beauceville: la ministre Guilbault constate l’ampleur des dégâts
(Photo : L'Éclaireur-Progrès - Sébastien Roy)

La ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault, s’est rendue à Beauceville cet après-midi afin de constater l’ampleur des dégâts causés par l’inondation, en compagnie des députés de Beauce-Nord et Beauce-Sud, Luc Provençal et Samuel Poulin.

«C’était important pour nous de venir rencontrer les autorités municipales, les intervenants en sécurité civile et, bien sûr, les citoyens touchés par l’inondation», a-t-elle soutenu pendant un point de presse.

«On fait tout ce qui est nécessaire pour soutenir la municipalité et pour soutenir les citoyens qui sont touchés […] On veut assurer la santé et la sécurité. C’est notre priorité», a-t-elle assuré.

Selon elle, la ville beauceronne est la plus sévèrement touchée actuellement par la crue des eaux au Québec, alors qu’il y aurait 230 résidences inondées, 36 personnes évacuées et six routes fermées.

«Il y a un soutien de tous les instants fournis à la municipalité pour s’assurer que tout le matériel nécessaire soit disponible», a-t-elle ajouté en spécifiant qu’une conférence téléphonique avait eu lieu plus tôt de ce matin pour coordonner les services d’aide.

«Soyez prudents et vigilants. N’hésitez jamais à faire appel aux autorités si vous êtes mal pris et si la situation devait s’aggraver au cours des prochaines heures», a conseillé la ministre de la Sécurité publique.

Nouveau programme d’aide aux sinistrés

La vice-première ministre a aussi parlé du nouveau programme d’aide aux sinistrés qui a pour but d’aider les gens habitant dans les zones inondables à se relocaliser dans un secteur moins à risque.

Lorsque l’aide financière atteindra un certain montant au fil des ans, soit 50 % de la valeur à neuf de la résidence ou 100 000 $, le propriétaire devra faire un choix entre prendre le dernier chèque et accepter les risques reliés aux inondations successives ou de recevoir un montant équivalant à la valeur à neuf de sa résidence jusqu’à un maximum de 200 000 $.

«Ça fait plusieurs fois que Beauceville est inondée. C’est toujours la même chose. […] Si le gouvernement peut offrir un incitatif financier, un soutien logistique pour se localiser ailleurs que dans une zone manifestement inondable, je pense que ce sera bien vu», a-t-elle indiqué.

Une séance d’information publiq8ue pour les citoyens sinistrés afin de leur expliquer plus en détail le nouveau programme.

Mme Guilbault n’a pas voulu s’avancer sur le fait que le centre-ville en entier pourrait correspondre aux critères. «Il faudra voir au cas par cas. Il y a la situation de citoyens particuliers, les entreprises, les organismes, la municipalité comme telle, donc tout ça se fera de concert avec les personnes concernées», a-t-elle mentionné.

Pour le moment, aucune somme n’a été annoncée. «J’ai toutefois assuré la maire, François Veilleux, et toute son équipe, que nous serons présents pour avoir des discussions en temps et lieu», a-t-elle conclu

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des