Fabien Cloutier devient homme d’Église

Photo de Hubert Lapointe
Par Hubert Lapointe
Fabien Cloutier devient homme d’Église
Fabien Cloutier. (Photo : Raphaël Ouellet)

CINÉMA. L’auteur et comédien Fabien Cloutier de Sainte-Marie prendra les traits du Frère Lucien dans le film « Vinland » de Benoit Pilon.

« C’est toujours le fun d’aller visiter une autre époque. […] Je pense que ça va être très beau. C’est bien de se rappeler de la discipline religieuse qu’on a connue au Québec. Ce n’est pas si lointain! », a-t-il affirmé, en soulevant que faire du cinéma avec Benoit Pilon « est une belle opportunité ».

De plus, le Beauceron soupçonne son personnage d’être un homme du peuple, dont la vocation religieuse aurait été orientée par son désir de sortir de son milieu de vie modeste.

Rappelons que « Vinland » comptera aussi la participation d’Arnaud Vachon, 14 ans de Saint-Isidore. « Des ados sur un plateau de tournage, c’est une bonne chose. Ça implique seulement une autre discipline lorsqu’il est tard le soir et qu’il faut avancer. J’ai trouvé ça bien drôle. Quand il m’a dit qu’il venait de la Beauce, on s’est trouvé tout de suite des petites accointances. […] Il travaille bien. Je prendrai soin de le découvrir à travers les ans, et c’est son attitude et son talent qui vont décider de la suite des choses », a-t-il continué, en racontant avoir même invité l’Isidorois à une sortie de famille pour voir l’Impact de Montréal (soccer).

Synopsis

« Vinland », c’est l’histoire d’un éducateur exceptionnel dans un collège de garçons de l’est du Québec de la fin des années 1940. Adulé de ses élèves, mais perçu comme trop dérangeant par les supérieurs de sa congrégation, le Frère Jean (Sébastien Ricard) est un progressiste annonciateur des changements à venir dans le Québec des années 1950 et 1960. Voulant à la fois résoudre une énigme historique, motiver ses élèves et empêcher le décrochage d’Émile (Arnaud Vachon), un étudiant en difficultés, Frère Jean entreprend de conduire des fouilles archéologiques visant à prouver l’établissement d’une colonie Vikings (le Vinland) sur la côte du Saint-Laurent. L’entreprise bouleversera la vie du collège et laissera sa marque sur les destins du jeune Émile, et de Frère Jean lui-même.

En ce qui concerne Fabien Cloutier, il reste une journée de tournage pour le film, ceci quelque part au mois de mai. « On laisse le printemps arriver! », sourit-il. Le film prendra l’affiche en 2020.

Entretemps, les amateurs seront contents d’apprendre qu’il reprendra son rôle dans « Léo » (pour les abonnés de Club illico), de même que dans « Boomerang » (TVA), dont les tournages auront lieu dans les prochaines semaines. M. Cloutier pense s’offrir ensuite quelques vacances.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des