Samuel Poulin est le nouveau député de Beauce-Sud

Par roys
Samuel Poulin est le nouveau député de Beauce-Sud
Samuel Poulin, de la Coalition Avenir Québec, a reçu près de 63 % des voix dans Beauce-Sud.

ÉLECTIONS.  >Le candidat pour la Coalition Avenir Québec (CAQ) Samuel Poulin est élu député de Beauce-Sud.

Samuel Poulin a obtenu 20 934 voix, soit 62,69 % du vote, contre 6953 pour son plus proche rival, le député sortant Paul Busque.

Ont suivi dans l’ordre Diane Vincent de Québec solidaire avec 1934 voix, Guillaume Grondin du Parti Québécois avec 1374 voix, Milan Jovanovic du Parti conservateur du Québec avec 830 voix,  Hans Mercier du Parti 51 avec 700 voix, Cassandre Poulin du Parti vert du Québec avec 500 voix et Jean Paquet de Citoyens au pouvoir avec 455 voix.

À la suite de son élection, Samuel Poulin s’est adressé à ses partisans au restaurant St-Hubert de Saint-Georges, là où le rassemblement pour sa soirée électorale avait lieu. Ses premiers mots ont été pour les citoyens de comté en les remerciant de leur confiance. «Ce soir, je deviens le député de tous les Beaucerons, peu importe leur allégeance politique. Je leur tends la main pour que nous puissions travailler ensemble dans les 24 municipalités», déclare M. Poulin.

Sa première action en tant que député sera de visiter l’hôpital dès la semaine prochaine. «Je vais aller rencontrer nos préposés, nos infirmières, nos médecins pour savoir comment ça va. Je l’ai dit, c’est l’une de mes plus grandes priorités avec le vieillissement de la population», ajoute-t-il.

«J’aimerais aussi tendre la main à M. Busque pour le transfert des dossiers. M. Busque est là depuis trois ans et M. [Robert] Dutil était là auparavant, ça fait donc un règne d’environ 10 ans de dossiers. J’aimerais ça qu’on se transmette ces dossiers-là pour ne pas repartir à zéro pour le bien des citoyens», poursuit-il, tout en les remerciant, son épouse Nicole et lui, pour leur travail des trois dernières années.

Poulin estime que les résultats de ce soir marqueront l’histoire de Beauce-Sud, mais aussi du Québec. «On met fin à 10 ans de libéral dans le comté et je deviens le premier député de la CAQ et je deviens le premier député de l’histoire du parti dans Beauce-Sud. […] On met également fin à 50 ans de dualité politique entre deux vieux partis. Je crois vraiment qu’on entre dans une nouvelle Révolution tranquille avec une nouvelle équipe et de nouvelles personnes», précise-t-il.

Après avoir chaleureusement remercié les membres de sa famille, ses amis et ses bénévoles, Samuel Poulin a également fait mention de son chef François Legault. «Il devient ce soir le premier ministre du Québec. J’ai eu le privilège de servir avec lui au cours des quatre dernières années dans l’opposition. On a travaillé ensemble à bâtir cette alternative crédible qui permet aux Québécois de recommencer à croire en la politique. Nous pouvons dire: “Mission accomplie!”», renchérit le nouveau député de Beauce-Sud.

Un pari réussi

Fier d’avoir été élu, il a assuré avoir travaillé avec ardeur pour gagner le vote des Beaucerons, rappelant que le parti n’obtenait que 13 % dans les sondages et ne comptait que sur deux militants dans le comté. «Combien de fois on m’a dit que la Beauce était libérale, que je ne gagnerais pas, que j’étais trop jeune et que je n’étais pas dans le bon parti? Ce soir, je leur fais un beau gros sourire à ces gens-là», conclut Samuel Poulin.

Notons que M. Poulin établira aussi, dans les premières semaines, ses nouveaux bureaux de député à Saint-Georges et à La Guadeloupe, tel que promis en campagne électorale.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des