Démocratiser l’art : 20e symposium de Frampton

Marie-Eve Groleau
megroleau@icimedias.ca

Démocratiser l’art : 20e symposium de Frampton
20e édition du Symposium d'art à Frampton. (Photo : gracieuseté)

ARTS VISUELS. Le 20e symposium de Frampton, qui s’est déroulé à la Ferme Brassicole Frampton Brasse les 2, 3 et 4 septembre dernier, a accueilli 26 artistes professionnels et en voie de professionnalisation. Le succès du symposium réside dans son caractère accessible et dans la rencontre entre les artistes et les amateurs d’art.

« Les artistes invités sont venus des quatre coins de la province pour participer à cette rencontre et présenter leurs œuvres. Les régions de Saint-Georges, Thetford Mines, Lévis et Québec étaient représentées. La chimie et la multiplicité des échanges étaient palpables », mentionne l’un des membres organisateurs, Pierrot Poulin.

Avec la peinture comme médium principal, le symposium a aussi accueilli quelques sculpteurs. Plusieurs artistes ont pu performer devant les passants donnant la chance de mieux comprendre leurs démarches. Un prix du public a été décerné à Claude Papillon et à Alycia O’Donnell, une jeune artiste de 11 ans qui pratique la création de bijoux.

L’artiste à l’honneur Cynthia Coulombe-Bégin, qui a grandi à Saint-Isidore, est allée à la rencontre de chaque artiste. Elle a offert ses œuvres selon sa démarche qu’elle qualifie d’esthétique, liés à l’image corporelle, selon ses pensées sur l’âme, la matière, la conscience et l’univers.

Chapeautés par le conseil d’administration, dix bénévoles étaient présents pour assurer le déroulement, l’aménagement du site et le transport des structures. 

Le 20e symposium de Frampton est une présentation du Salon Régional des Arts (SRDA), un organisme à but non lucratif dont la mission est de faire découvrir les arts visuels au grand public en Chaudière-Appalaches.

 

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires