Une forêt nourricière en plein parc industriel!

Une forêt nourricière en plein parc industriel!

Tout comme le personnel du Groupe Ferti, le Centre de formation professionnelle Fierbourg – Secteur Horticole travaillera et apprendra dans le Parc Bisson.

Crédit photo : Beauce Média – Hubert Lapointe

SAINTE-MARIE. Grace à une collaboration entre la Ville de Sainte-Marie, Groupe Ferti, Excavation Danguy et le Centre de formation professionnelle Fierbourg – Secteur Horticole de Québec, le Parc Industriel Secteur Est de Sainte-Marie voit actuellement apparaître le nouveau Parc Bisson.

Avec une superficie de 1081 mètres carrés, l’endroit, dont l’aménagement devrait être terminé au cours des prochaines semaines, sera en fait une forêt nourricière qui comptera 18 arbres, 31 arbustes et 16 plantes vivaces. La population pourra notamment venir y cueillir librement des pommes, des bleuets et des fèves.

« Le terrain était vacant. On voulait créer un espace détente pour les clients et un milieu récréatif pour toutes les personnes qui fréquentent le parc industriel », a affirmé Rémi Breton, président du Groupe Ferti.

Une vocation académique!

Le Parc Bisson servira également à la formation du personnel du Groupe Ferti et aux élèves du programme Horticulture et Jardinerie du Centre de formation professionnelle Fierbourg. « Le parc va évoluer selon les formations académiques offertes », d’ajouter M. Breton.

« On n’apprend pas juste dans la classe, on apprend aussi sur le terrain. C’est génial. Le projet est bon pour tout le monde », a appuyé Michèle Alain, étudiante au Centre de formation professionnelle Fierbourg.

De la Ville, le directeur général Jacques Boutin a rappelé que Sainte-Marie compte quatre fleurons aux Fleurons du Québec. Or, les parcs industriels feraient perdre beaucoup de points à la ville et l’empêcheraient d’aller chercher un cinquième fleuron. « Le projet du Parc Industriel Secteur Est est un modèle », a-t-il lancé, en ajoutant qu’un chemin liera prochainement le Parc Bisson et l’érablière publique de Sainte-Marie afin d’inciter les citoyens à s’approprier les deux sites. Dans le même ordre d’idées, un passage jusqu’au nouvel espace vert a été pensé via les sentiers de vélos de montagne.

Rémi Breton du Groupe Ferti, Nathalie Turcotte d’Excavation Danguy, de même que Jean-Philippe Therrien et Jacques Boutin de la Ville de Sainte-Marie.

Poster un Commentaire

avatar