Un feu décime un troupeau de vaches à Saint-Patrice-de-Beaurivage

Un feu décime un troupeau de vaches à Saint-Patrice-de-Beaurivage

FAITS DIVERS. Cinq corps de pompiers ont été dépêchés sur les lieux de l’incendie pour combattre les flammes qui menaçaient de détruire tout le bâtiment.

C’est aux environs de 7h, le jeudi matin 26 avril, qu’un premier appel est entré à la centrale de Saint-Patrice. Un incendie est déclaré dans la ferme laitière Rodem située sur le rang du Petit Lac.

Rapidement, quatre autres corps de pompiers sont appelés en renfort. Saint-Gilles, Saint-Agathe, Saint-Narcisse-de-Beaurivage et Saint-Sylvestre sont aussitôt mobilisés à se rendre sur place. «Ils n’ont pas été de trop, j’ai passé proche en demander un autre», détaille Yves Bilodeau, directeur du service des incendies de Saint-Patrice, en charge de l’opération.

Le foyer a pris dans une aile de la ferme laitière, située près des silos. Les pompiers sont parvenus à maîtriser le feu aux environs de 8h-8h30. «Nous avons réussi à le contenir dans la première grange. Ce qui est plus rare dans des incendies de ferme comme celui-là», a ajouté Yves Bilodeau.

Pratiquement toutes les bêtes ont péri.

Selon quelques pompiers avec lesquels Beauce Média a parlé, il y avait entre 200 et 225 vaches dans cette ferme. Dès que le premier pompier est arrivé sur place, il s’est rendu aux ventilateurs pour les arrêter. Mais il était déjà trop tard, la fumée aspirée par le tirant d’air, a rapidement intoxiqué les animaux, là où le feu ne s’était pas encore rendu.

Une quinzaine d’animaux étaient examinés par un vétérinaire vers midi afin de déterminer s’il valait mieux abréger leurs souffrances.

Importante opération

Au moins une cinquantaine de pompiers ont travaillé pendant tout l’avant-midi de jeudi à arroser les derniers décombres, tandis qu’une pelle mécanique soulevait les débris afin de s’assurer qu’aucune braise chaude ne restait.

Une vidéo est disponible sur le site de Beauce.TV.

Poster un Commentaire

avatar