Une pêche « miraculeuse »

Eric Gourde 
redaction@beaucemedia.ca

Une pêche « miraculeuse »
Guillaume Lapierre était d'ailleurs accompagnée de sa petite fille Everly lors d'une de ses sorties. (Photo : gracieuseté)

PÊCHE. Résident de Sainte-Marie et adepte de la pêche, Guillaume Lapierre a réalisé quelques faits d’arme au cours des dernières semaines grâce à quelques prises hors du commun.

À la mi-juillet, il a attrapé un maskinongé de 48 pouces, pour ensuite enchaîner quelques jours plus tard avec des trophées de 42 et 43 pouces, tous dans des sections de la rivière Chaudière à Sainte-Marie. « Le dernier de 43 pouces avait une circonférence de 22 pouces, ce qui en fait un poisson imposant pour sa longueur », illustre-t-il.

« Je ne sais pas s’il y en a partout, mais je sais que des sections à Saint-Georges, Vallée-Jonction, Scott et Sainte-Marie où en en retrouve une certaine concentration. Des plus imposants, c’est possiblement plus rare, en raison des équipements et appâts que les gens utilisent. »

Il explique qu’il utilise d’ailleurs des leurres spécifiques au maskinongé pour réussir à pêcher efficacement. « Je ne mets pas d’appât, ce sont les leurres qui travaillent. L’an dernier, j’avais commencé à l’étudier un peu plus. J’en ai attrapé seulement un l’an dernier, alors je suis allé plus souvent l’observer. Je les ai tous attrapés dans environ un pied d’eau », résume-t-il, sans nous dévoiler tous ses secrets.

Guillaume Lapierre était d’ailleurs accompagnée de sa petite fille Everly lors d’une de ses sorties. Cette dernière a ajouté l’expression « Maski « à son vocabulaire depuis les événements…

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires