Le rêve de Yanni Gourde devient réalité

Par Vincent Breton
Le rêve de Yanni Gourde devient réalité
Yanni Gourde vit un jour à la fois et s’en remet au jugement de l’entraîneur-chef du Lightning

Yanni Gourde ne pouvait espérer mieux pour sa fête de 24 ans le 15 décembre que de pouvoir vivre son rêve de jouer son premier match dans la Ligue nationale de hockey.

Le natif de Saint-Narcisse s’est aligné avec le Lightning de Tampa Bay dans le match contre les Maple Leafs de Toronto. Le porteur du numéro 65 de l’équipe floridienne a récolté une passe dans un gain de 5 à 4 de son équipe. Il a joué un peu moins de sept minutes.  

« C’est vraiment l’accomplissement d’un rêve que j’ai depuis que je suis tout jeune. Ça représente beaucoup d’efforts. C’est le plus beau cadeau de fête que je pouvais avoir dans la vie », a confié l’attaquant au <I>Peuple<I>.

Yanni Gourde concède que la nervosité était pourtant bien présente quand il a sauté sur la glace du Air Canada Center de Toronto. Il rapporte qu’il était concentré sur le jeu, mais qu’après coup il n’a pu s’empêcher de penser à ses proches, dont plusieurs assistaient à la partie. Pour lui, tous leurs sacrifices des membres de sa famille et de sa conjointe prenaient un sens au moment de ses premiers coups de patin dans la LNH (voir autre texte).

Le grand moment de la soirée de Yanni Gourde a été d’inscrire son premier point avec le Lightning. Il était vraiment heureux d’avoir pu aider son coéquipier Mike Blunden à marquer le but égalisateur. « Ç’a été un gros moment pour nous deux et ce but a peut-être donné des ailes à l’équipe. »

Persévérance

Le joueur qu’on a souvent qualifié de petite taille a parcouru un long chemin avent de se rendre là. Il n’a pas été repêché à la fin de son passage dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec, malgré des statistiques impressionnantes. Il a dû se contenter de la Ligue américaine (LAH) quelque temps avant de joindre la <I>East Coast League<I> pour finalement revenir dans la LAH en 2014.

Gourde reconnaît qu’au moment où il évoluait pour les Bulls de San Francisco ou les Wings de Kalamazoo, il se sentait loin de la Grande ligue. « Tu te dis qu’il te reste encore beaucoup d’étapes à franchir, concède le joueur de hockey. Quand j’ai fait ça, c’était pour retrouver ma confiance. Je suis vraiment content d’avoir accompli ça dans ma carrière. J’ai descendu d’une marche, mais j’en ai remonté de deux. »

Jeu rapide

Yanni Gourde s’est vite rendu compte que dans la Ligue nationale, le jeu est plus rapide que dans n’importe quelle autre organisation. À peine deux secondes après son entrée sur la glace, une mauvaise lecture de jeu l’a mené au banc des punitions pour obstruction.

« Je n’étais pas fier de moi, reconnaît le joueur de centre, mais j’ai mis ça de côté tout de suite après. Il n’y a personne qui a parlé non plus. Les gars le savent que c’est un premier "shift" et qu’il y a de la nervosité. »

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires