Bruno Drouin traversera le Canada à vélo pour une bonne cause

Photo de Mathieu Fournier
Par Mathieu Fournier
Bruno Drouin traversera le Canada à vélo pour une bonne cause
Bruno Drouin s'est donné un défi de taille, traverser le Canada à vélo en sept semaines. (Photo : L'Éclaireur-Progrès Mathieu Fournier)

CYCLISME. Au cours des sept prochaines semaines, Bruno Drouin, de Saint-Georges, traversera le Canada à vélo. Il amassera des fonds pour la sclérose en plaques durant son périple.

Ce défi sportif organisé par Vélo Québec a commencé le 4 juillet dernier à Vancouver. Il se conclura 5 300 km plus tard, le 23 août, à Montréal. En plus de l’homme de 61 ans, 19 autres cyclistes, dont deux de la Suisse, participeront à ce périple. Un mécanicien les accompagnera en cas de bris sur la route.

Lors de sa traversée du Canada, le Georgien pédalera six jours sur sept. Des distances entre 120 km et 200 km devront être réalisées quotidiennement. Chaque soir, il sera logé dans un hôtel selon un trajet déjà bien prédéfini.

« Je n’ai pas de gros sac sur mon vélo. Je n’ai pas de sac de couchage et de tente à traîner. Chaque soir, nous avons un hôtel de réservé. Le jour, je vais travailler fort, mais le soir je tenais à mon confort, un lit, un divan, de la bonne nourriture et une douche chaude pour bien reprendre des forces », mentionne le Beauceron originaire de Frampton.

« Quand je fais du vélo, je suis toujours heureux, peu importe la situation. Il n’y a pas un stress de performance que l’on peut retrouver dans d’autres sports, comme le golf, que j’ai énormément pratiqué dans le passé », ajoute-t-il.

Un rêve enfin possible

Au cours des prochaines semaines, le -Beauceron réalisera un rêve, lui qui avait prévu ce défi quelques mois avant la pandémie. Celui-ci a dû être retardé en raison des contraintes sanitaires beaucoup trop grandes au cours des deux dernières années.

« Je m’entraîne depuis plusieurs mois pour ce défi auquel je me suis inscrit au mois de novembre dernier. Cet hiver, j’ai parcouru plus de 3 000 km lorsque je résidais en Floride. Depuis que les belles températures sont arrivées au -Québec, j’ai déjà 2 000 km de fait », affirme le cyclisme d’expérience.

Dans le passé, il a réalisé deux autres périples à vélo, en Arizona et en Espagne, mais jamais d’une aussi grande envergure que celui entre Vancouver et Montréal. Les parcours étaient de sept à dix jours et d’une distance totale d’environ 700 km.

Des objectifs bien précis

Lors de ce défi, Bruno Drouin s’est donné des objectifs bien clairs. Il souhaite compléter le parcours, mais n’hésitera pas à arrêter si son corps n’est plus capable. Il espère également amasser 5 000 $ pour la Société canadienne de la sclérose en plaques, lui qui a des amis atteints de cette maladie auto-immune chronique ciblant le système nerveux central.

Tout au long de son voyage, Bruno Drouin partagera quotidiennement des photos et des réactions de son périple sur son profil Facebook personnel. Il est également possible de contribuer à la cause qu’il a choisie en vous rendant sur le site Mon défi pour stopper la SP et rechercher le nom de Bruno Drouin.

« Quelques jours avant le départ j’ai eu des craintes et je me suis demandé pourquoi j’ai embarqué là-dedans. Je sais que ce ne sera pas toujours facile, mais je me suis dit que j’ai la chance d’avoir la santé pour réaliser ce projet et de faire la différence pour les gens atteints de la sclérose en plaques », conclut-il.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires