Kelsey Mitchell gagne l’or au keirin; Genest chute en finale

Frédéric Daigle, La Presse Canadienne
Kelsey Mitchell gagne l’or au keirin; Genest chute en finale

MILTON, Ont. — La victoire de Kelsey Mitchell au keirin a été quelque peu assombrie par la chute de sa compatriote et bonne amie Lauriane Genest, causée par faute de la championne du monde en titre, Lea Sophie Friedrich, qui a empêché trois participantes de compléter la grande finale.

Dans l’avant-dernier tour, Genest, alors cinquième, a tenté de remonter le peloton par l’extérieur. Friedrich occupait alors le deuxième rang derrière Mitchell. Pour une raison inconnue, elle a dévié de sa ligne de course, causant un effet domino dévastateur. 

Son louvoiement a forcé la Japonaise Yuka Kobayashi à quitter elle aussi sa ligne de course vers sa droite. Alors à la hauteur de sa roue arrière, Genest n’a pas pu l’éviter. La Néerlandaise Steffie van der Peet, qui se trouvait tout juste derrière Kobayashi a été une victime collatérale de cet accrochage à haute vitesse.

«Franck (Durivaux, l’entraîneur des sprinters) m’a montré la vidéo après la course. Clairement, l’Allemande a quitté son corridor et ça a poussé la Japonaise sur moi. Mais pendant la course, je pensais que c’était moi en fait», a expliqué Genest, qui ne souffre que de quelques blessures causées par sa glissade sur le parquet du Centre national de cyclisme Mattamy. Elle a d’ailleurs renfourché son vélo pour franchir le fil d’arrivée quelques minutes après l’incident.

«Je suis contente d’avoir terminé la course et de pouvoir dire que j’ai terminé troisième avec les autres.»

Genest et van der Peet se sont relevées seules, mais Kobayashi, dont la tête a durement touché le sol, a dû être transportée hors de l’enceinte en civière. Il s’est avéré que c’était par mesure préventive et qu’elle a rejoint son équipe.

Pendant ce temps, Mitchell a su contenir Friedrich et la Japonaise Mina Sato, qui s’est retrouvée troisième par défaut, pour remporter une troisième médaille ce week-end, après le bronze au sprint par équipe et l’argent au sprint.

«Je sais que les chutes font partie du sport, mais c’est épeurant et triste à voir, a indiqué la gagnante. Ça faisait longtemps que je ne m’étais pas retrouvée sur le podium au keirin, alors c’est une super sensation.»

Mitchell a tout de même attendu avant de célébrer sa victoire, désirant obtenir des nouvelles de Genest et des autres coureuses d’abord.

«Quand j’ai complété mon dernier tour, j’ai vu Lauriane au sol et ce n’est pas ce que vous voulez voir. La foule criait encore et je savais que mes poursuivantes fondaient sur moi, alors j’ai dû redoubler d’efforts pour assurer ma victoire. Mais (de voir Lauriane au sol) m’a fait hésiter une fraction de seconde. Cette victoire m’a procuré des émotions partagées.»

Si Mitchell a obtenu sa médaille, Friedrich n’a pas pu toucher l’argent. Le Canada et le Japon, estimant que l’Allemande a été responsable de tout ce chaos, ont déposé un protêt auprès des officiels de l’UCI. Après avoir révisé la séquence, ceux-ci ont relégué Friedrich et promu Sato au deuxième rang. Les trois coureuses impliquées dans l’embardée terminent troisièmes, mais aucune médaille de bronze n’a été distribuée.

Genest, médaillée de bronze des derniers Jeux olympiques à Tokyo et de la Coupe des nations de Glasgow au keirin, tentait de récolter une deuxième médaille ce week-end après avoir partagé le podium avec Mitchell, Sarah Orban et Jackie Boyle au sprint par équipe et terminé au pied de celui-ci au sprint individuel.

Wammes et Dodyk stoppés en huitièmes

Plus tôt en journée, Nick Wammes et Ryan Dodyk ont vu leur parcours au sprint stoppé en huitièmes de finale.

Wammes a été éliminé par le Japonais Kento Yamasaki dans sa course. Dodyk était quant à lui tout sourire après avoir cédé la victoire au médaillé d’argent des derniers Jeux olympiques et des Mondiaux, le Néerlandais Jeffrey Hoogland, après une course spectaculaire.

L’Albertain était nez à nez avec l’un des meilleurs de sa profession, si près en fait que les pieds des deux cyclistes se sont touchés. Dodyk a été obligé de ralentir sa cadence une fraction de seconde afin de ne pas chuter.

Hoogland a été battu en finale par l’Australie Matthew Richardson. Le Britannique Jack Carlin a terminé troisième. Wammes et Dodyk terminent officiellement aux 10e et 11e rangs.

Le tandem canadien au madison, Sarah van Dam et Lily Plante, n’a pas réellement réussi à tirer son épingle du jeu, n’amassant aucun point pour terminer au 11e rang de l’épreuve remportée par les Italiennes Elisa Balsamo et Chiara Consonni avec 54 points. Elles ont devancé les Australiennes Alexandra Manly et Chloe Moran (45), ainsi que les Irlandaises Mia Griffin et Alice Sharpe (29).

À l’omnium masculin, Jackson Kinniburgh occupait le 14e rang avec 50 points après trois des quatre étapes, mais il a été incapable de terminer la course aux points et n’obtient donc pas de classement officiel. Sa meilleure performance a été réalisée au scratch, où il a terminé 11e et récolté 20 points.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires