Sainte-Hénédine a ça dans le sang!

Sainte-Hénédine a ça dans le sang!

Les drags de VTT reviendront-elles à Sainte-Hénédine en 2019?

Crédit photo : Beauce Média – Hubert Lapointe

SAINTE-HÉNÉDINE. Des gros moteurs, une piste de 350 pieds de terre battue, de la bonne musique… C’est tout ce que ça a pris pour avoir du plaisir le samedi 29 septembre dernier, lors des drags de VTT à Sainte-Hénédine. En tout, quelque 140 inscriptions ont été enregistrées pour cette première édition de l’événement.

« Nous avions eu beaucoup de pluie mercredi et on a travaillé fort vendredi soir, mais on est chanceux, la température est stable. Si tout se déroule bien, il y a de fortes chances que nous fassions une deuxième édition », a affirmé l’organisateur Mathieu Roy, en remerciant ses commanditaires et sa vingtaine de bénévoles.

M. Roy a ajouté que le retour des drags à Sainte-Hénédine dépendra également des bonnes grâces du propriétaire du terrain situé au 43 de la route Langevin, Steve Bonneville. « On s’en était parlé quelques fois, mais cette année, ça adonnait bien, j’étais dû pour une rotation de culture. […] C’est le fun ces événements-là », a lancé le propriétaire, en se qualifiant lui-même d’amateur de haute performance.

Aux questions à savoir ce qu’il adviendrait de ses cultures si une seconde édition était organisée, et s’il craignait que sa terre soit en mauvais été après l’activité, M. Bonneville a été inébranlable. « Si ça a du succès, on va semer en conséquence. […] Le terrain, il le sera, brisé. “C’pas” grave! »

Notons que les amateurs qui ont accepté de prendre part aux courses venaient de partout en province, mais bon nombre de pilotes étaient de fiers Beaucerons. L’un de ces passionnés était Patrick Lessard de La Guadeloupe. Avec de l’aide, il a fabriqué une machine avec un moteur de motoneige Artic Cat 1100 turbo dans une structure faite de chromoly. Ledit bolide, que certains de ses amis appellent « la fusée », est capable d’atteindre 275 km/h sur une piste d’un quart de mile, celle-ci traversée en 7,7 secondes.

M. Lessard, comme vraisemblablement plusieurs coureurs, a décidé de participer au rendez-vous de Sainte-Hénédine pour la décharge d’adrénaline que ça lui procure. « Je fais toutes les courses. […] Mon objectif est d’avoir du fun. Ça fait un bon “show” pareil! C’est ma passion personnelle. Je fais ça pour triper!

Poster un Commentaire

avatar