Renaissance du site du Moulin des Fermes

Renaissance du site du Moulin des Fermes

La chute a subit les soubresauts d'Irène.

VILLÉGIATURE. Six ans après le passage de l’ouragan Irène, le parc public se transforme sous l’impulsion d’une poignée de bénévoles.

Le mercredi 25 octobre, les importantes précipitations des derniers jours ont rapidement fait monter les eaux de la rivière des Fermes de Saint-Joseph-des-Érables. Le grondement des cascades camoufle tous les bruits ambiants.
Le Site du Moulin des Fermes est un endroit bien ancré dans le folklore local. Le parc a longtemps servi de lieu de baignade. Il a même hébergé l’OTJ et une piscine, il y a plusieurs années, mais depuis le passage de l’ouragan Irène, l’endroit est méconnaissable. «La rivière a emporté un bon 20 pieds de terrain, déplacé des rochers, réduit la taille de la chute», explique Pierrot Lagueux vice-président de l’Association de protection et de mise en valeur du site du Moulin des Fermes, créée au lendemain du désastre.

Depuis les dernières semaines, des travaux sont en cours pour redonner un nouveau visage au site. Grâce à l’argent du pacte rural de la MRC Robert-Cliche, environ 15 000$, un bâtiment sera érigé d’ici le printemps 2018. À l’intérieur, on retrouvera des toilettes, une cuisinette et un bureau de services. Un belvédère panoramique et une pièce muséale permettant de découvrir la première localité de la Beauce s’ajouteront ultérieurement.

Le principal maître d’œuvre des améliorations du site est Réal Audet. Consacré Grand Joselois lors du Gala Reconnaissance 2017, l’homme retraité a construit trois pavillons et il compte en ajouter deux autres. Il est aussi parvenu à convaincre le ministère de l’Environnement, la MRC et d’autres paliers gouvernementaux qu’il était possible d’enrocher le bord de la rivière, tout en respectant la réglementation.

Les trois pavillons et l’aire de repos sont désormais protégés des intempéries par un mur de roches de quelques mètres de hauteur. «Le nombre d’heures de bénévolat, les matériaux et l’expertise gratuite dont a bénéficié le site, on parle de plus de 100 000$», affirme Pierrot Lagueux.

Un lieu magique

Quand Pierrot Lagueux parle du site du Moulin des Fermes,  son timbre de voix se teinte de passion. Ses doux souvenirs d’enfance côtoient l’histoire du moulin à farine d’autrefois. «J’ai rencontré des gens qui sont passés au travers de leur dépression grâce au site. Ils viennent ici se retrouver, dit M. Lagueux.

Qu’est-ce qui vous rend confiant que les efforts entrepris ne disparaîtront pas avec une autre tempête? «C’est la magie du lieu. On peut se permettre de rêver ici», répond Pierrot Lagueux. Les bénévoles impliqués dans ses améliorations sont Chantale Leclair, Nathalie Veilleux, Yvan Lessard, Éric Audet et plusieurs autres.

 

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
0 Comment authors
Recent comment authors
trackback
Le Site du Moulin des Fermes… | Espace perso de Richard

[…] l’Association de Protection de de Mise en Valeur du Site du Moulin des Fermes, malgré les dégâts causés par l’ouragan Irène (2011), s’efforce de lui redonner ses lettres de […]