Premier décès d’un piéton au Royaume-Uni

Premier décès d’un piéton au Royaume-Uni

Aujourd’hui dans l’histoire

Nous commençons en ce 17 août une nouvelle chronique sur le site qui va relater tous les jours des moments marquants dans l’histoire automobile.

C’est le 17 août 1896 que Bridget Driscoll est malheureusement entrée dans l’histoire en devenant le premier piéton à être frappé par une voiture au Royaume-Uni et la première personne à mourir dans un accident de voiture à essence. Pendant qu’elle et sa fille adolescente May et son amie Elizabeth Murphy traversaient Dolphin Terrace sur le terrain du Crystal Palace à Londres, Driscoll a été frappée par une automobile appartenant à la société anglo-française Motor Carriage utilisée pour des démonstrations. Un témoin a décrit la voiture comme voyageant à “un rythme imprudent, en fait, comme un camion de pompiers”.Bien que la vitesse maximale du véhicule était de 8 milles à l’heure (13 km / h), elle était délibérément limitée à 4 milles à l’heure (6,4 km / h), vitesse à laquelle le conducteur Arthur James Edsall d’Upper Norwood voyageait. Son passager, Alice Standing, de Forest Hill, a prétendu que le chauffeur avait modifié le moteur pour permettre à la voiture d’aller plus vite, mais un autre chauffeur de taxi a examiné la voiture et a déclaré qu’elle ne pouvait dépasser 7,2 km / h à cause d’une courroie moteur basse vitesse. L’accident s’est produit quelques semaines à peine après l’adoption par la nouvelle loi qui permettait une augmentation de vitesse des voitures à 14 milles à l’heure (23 km/h) au lieu de 4 milles à l’heure en ville et 2 milles à l’heure en campagne.

L’affaire a été jugée et le jury a rendu un verdict de “mort accidentelle” après une enquête de six heures et aucune poursuite n’a été engagée. Le coroner, Percy Morrison, a déclaré qu’il espérait qu’une telle chose ne se reproduirait plus jamais.

 

Poster un Commentaire

avatar