Nova Scotia Power et Bell Aliant constatent une hausse des vols de fils de cuivre

Keith Doucette, La Presse Canadienne
Nova Scotia Power et Bell Aliant constatent une hausse des vols de fils de cuivre

HALIFAX — La nouvelle cette semaine d’arrestations liées à des vols de fils de cuivre au Nouveau-Brunswick démontre que ce problème est persistant et coûteux, estime un dirigeant du fournisseur Bell Aliant.

Dana Lohnes, directeur des activités sur le terrain chez Bell Aliant au Canada atlantique, a déclaré mardi que son entreprise avait constaté de nouveaux vols dans la région de Fredericton au cours des derniers jours, qui viennent s’ajouter à une récente hausse de ces délits.

«Le vol de fil de cuivre n’est pas nécessairement nouveau, mais il semble avoir considérablement augmenté depuis la fin de l’été, à l’approche de l’automne», a soutenu M. Lohnes.

La Gendarmerie royale du Canada (GRC) a annoncé lundi l’arrestation de trois hommes et d’une femme en lien avec plusieurs vols de fils de cuivre, en octobre, dans les régions de Fredericton et d’Oromocto, au Nouveau-Brunswick. La GRC a indiqué que les vols auraient entraîné des pertes de 1,4 million $ pour les entreprises, les citoyens et les ministères.

Selon M. Lohnes, Bell Aliant a eu connaissance de 40 vols et actes de vandalisme au Nouveau-Brunswick depuis le début d’octobre seulement, alors qu’il en voit généralement autant, mais sur toute une année. Il ignore la cause exacte d’une telle augmentation.

Le fil de cuivre et ses pièces sont depuis longtemps la cible préférée des voleurs en raison du prix qu’ils peuvent obtenir auprès des ferrailleurs. Le cours du cuivre a été élevé pendant la majeure partie de 2022; mardi, ce métal était évalué à 5,19 $ la livre.

M. Lohnes souligne que la gestion des vols et des dommages entraîne des interruptions de service chez les clients internet, de la télévision et du téléphone fixe. Les fournisseurs doivent aussi consacrer du temps et des ressources aux réparations. 

Les vols du 29 octobre ont touché environ 850 clients qui ont été privés de services pendant la majeure partie de la journée.

Bell Aliant a installé des caméras de surveillance et des alarmes autour des zones considérées comme des «points chauds» pour les voleurs et elle a intensifié les patrouilles de sécurité, a déclaré M. Lohnes. L’entreprise dispose également d’un centre de surveillance central pour son système qui peut contacter directement la GRC en cas de problème.

«Mais c’est un peu comme trouver une aiguille dans une botte de foin: ces zones où (les voleurs) vont se rendre sont très souvent des secteurs boisés.»

En Nouvelle-Écosse

Pendant ce temps, des voleurs de cuivre ont également provoqué en fin de semaine une panne de courant chez environ 4000 clients de Nova Scotia Power dans les comtés de Colchester et de Cumberland. Des pannes similaires avaient été causées par des vols à Halifax le mois dernier et à Parrsboro plus tôt cette année.

Matt Drover, directeur principal de la transmission et de la distribution du service public en Nouvelle-Écosse, a déclaré que les pannes résultaient d’une augmentation récente des vols de cuivre dans son réseau de sous-stations.

«Nous avons eu un cambriolage presque une fois par mois à l’été», a déclaré M. Drover.

Il a déclaré que l’électricité est généralement interrompue par l’entreprise afin que ses techniciens puissent effectuer des réparations en toute sécurité et remplacer le câblage et les pièces endommagés. «Ce n’est pas le vol de fil en soi qui provoque la panne.»

Nova Scotia Power s’attaque également au problème en augmentant la surveillance vidéo et en remplaçant les fils de cuivre par des types de câblage moins précieux. 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires