Le cardinal Marc Ouellet rejette les allégations d’agression sexuelle le visant

La Presse Canadienne
Le cardinal Marc Ouellet rejette les allégations d’agression sexuelle le visant

MONTRÉAL — Le cardinal Marc Ouellet rejette les allégations d’agression sexuelle portées contre lui dans une action collective qui vise 88 prêtres du diocèse de Québec.

Selon Vatican News, le site de nouvelles officiel du Saint-Siège, Mgr Ouellet nie en bloc les accusations portées contre lui et les qualifie de diffamatoires.

Dans une demande introductive d’instance en action collective rendue publique mardi, une plaignante, identifiée sous l’initiale «F.», affirme avoir été agressée sexuellement par le cardinal Marc Ouellet entre 2008 et 2010. Celui-ci lui aurait notamment massé les épaules et glissé sa main le long du dos jusqu’aux fesses.

Le cardinal Ouellet, qui a déjà été considéré comme un des favoris pour devenir pape, a dit avoir «pris connaissance des fausses accusations [et] nie avec fermeté avoir eu des gestes inappropriés sur sa personne».

Marc Ouellet occupe des fonctions importantes au Vatican. À titre de préfet du dicastère pour les évêques, il conseille le pape sur les nominations épiscopales. Il était archevêque de Québec au moment des faits qui lui sont reprochés. Ces allégations n’ont pas été prouvées devant une cour.

«Si une enquête civile devait être ouverte, j’y participerai activement pour que la vérité soit établie et que mon innocence soit reconnue», a-t-il déclaré.

Le Bureau de presse du Saint-Siège a annoncé jeudi que le pape François avait jugé qu’il n’y a pas matière à ouvrir une enquête sur les allégations.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires