La sénatrice démocrate Kyrsten Sinema annonce qu’elle devient indépendante

The Associated Press
La sénatrice démocrate Kyrsten Sinema annonce qu’elle devient indépendante

WASHINGTON — La sénatrice démocrate de l’Arizona Kyrsten Sinema a annoncé vendredi qu’elle s’était inscrite en tant qu’indépendante, mais elle ne prévoit pas se ranger derrière le caucus républicain, ce qui permettra aux démocrates de conserver leur courte majorité au Sénat.

Mme Sinema a dit qu’elle «déclarait [son] indépendance» du système partisan de Washington. 

La sénatrice, qui s’inspire de l’approche hérétique de son prédécesseur en Arizona, le défunt sénateur John McCain, s’est souvent mis à dos ses collègues démocrates avec son ouverture aux républicains et son opposition aux priorités démocrates. 

Elle a écrit dans l’«Arizona Republic» qu’elle s’était présentée en politique en promettant «d’être indépendante, de travailler avec n’importe qui pour obtenir des résultats durables» et de ne pas «démoniser des gens avec qui [elle] est en désaccord.»

Elle a ajouté que son approche est «rare à Washington et a bouleversé les partisans des deux partis», mais «a donné des résultats durables pour l’Arizona».

Les démocrates devaient détenir une avance de 51 contre 49 au Sénat en janvier après la victoire, mardi, du sénateur démocrate Raphael Warnock lors du second tour des élections en Géorgie. Le Sénat est désormais divisé à 50 contre 50, la vice-présidente Kamala Harris étant le vote décisif pour les démocrates.

La sénatrice Sinema a confié en entrevue avec «Politico» qu’elle ne se rangerait pas derrière le caucus républicain et qu’elle prévoyait de continuer à voter comme elle l’a fait depuis qu’elle a remporté l’élection au Sénat en 2018 après trois mandats à la Chambre. 

«Rien ne changera dans mes valeurs ou mon comportement», a-t-elle assuré.

Elle doit faire face à une réélection en 2024 et devrait se mesurer à un candidat à la primaire démocrate qui sera bien financé, étant donné qu’elle a frustré la base démocrate pour avoir bloqué ou édulcoré les priorités progressistes du parti, dont l’augmentation du salaire minimum. Mme Sinema n’a pas précisé si elle se représentera aux élections.

Le principal rival de la sénatrice pourrait être le représentant Ruben Gallego, qui n’en serait pas à sa première bataille contre elle.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires