Maxime Landry livre un roman sur l’importance de vivre pleinement

Maxime Landry livre un roman sur l’importance de vivre pleinement

Pour la première fois, Maxime Landry s’est réservé une période d’écriture intense pour écrire son roman.

Crédit photo : L’Éclaireur Progrès – Frédéric Desjardins

LITTÉRATURE.  > Que feriez-vous s’il vous restait une seule année à vivre ? C’est la question à laquelle s’est intéressé Maxime Landry dans son troisième roman «Dernier appel pour l’embarquement».

Comme pour ses deux livres précédents, l’auteur et chanteur beauceron n’a pas hésité à aborder un thème sensible nous invitant à réfléchir sur notre propre vie.

«Aborder des sujets profonds et parfois lourds, ça amène les gens à s’arrêter et se poser des questions sur leur avenir. Pour moi, c’est aussi une écriture thérapeutique. Ce n’est rien de nouveau, car c’est aussi ce que je fais lorsque je compose mes chansons», affirme Maxime Landry.

Dans Dernier appel pour l’embarquement, Lisa Walter, journaliste de 29 ans, est une femme ambitieuse et passionnée par son métier. La jeune femme a quitté sa famille et le ranch où elle a grandi pour emménager à New York, ceci afin de se dévouer à sa carrière.
Comment réagira Lisa le jour où elle recevra le diagnostic d’une mort précoce ? Réévaluera-t-elle ses priorités ?

«On se retrouve tous, à un moment ou un autre, devant une impasse. Les décisions qu’on prend dans pareilles circonstances seraient-elles les mêmes si l’on connaissait notre date d’expiration ?», se questionne l’auteur.

Inspiration

Pour écrire cet ouvrage, Maxime Landry a puisé son inspiration d’une femme rencontrée en 2016 pendant le Festival western de Saint-Tite.

«Elle avait reçu un diagnostic de cancer et les médecins ne lui donnaient qu’une année à vivre. C’était un véritable scénario de film. La fin du roman reflète d’ailleurs ce qui lui est arrivé», dit-il.

Pour la première fois, Maxime Landry s’est réservé une période d’écriture de trois semaines pour se concentrer uniquement sur son roman.

«Je l’ai écrit à l’automne 2016. On a attendu pour le sortir, car je venais à peine de publier mon deuxième roman (Tout mon temps pour toi). J’attends d’avoir l’histoire complète dans ma tête avant de l’écrire. C’est 10 à 12 heures en écriture intense chaque jour», explique Maxime Landry.

Quatrième roman

Lors d’une séance de dédicaces le 10 mai à Saint-Georges, Maxime Landry a confirmé que son quatrième roman était déjà écrit, malgré son emploi du temps chargé et qui le sera davantage dans l’année à venir (voir autre texte).«Le livre sera centré sur un enfant abandonné à la naissance. Je l’ai écrit en avril pendant trois semaines. On devrait le sortir en mars 2019, à temps pour faire les tournées dans les salons du livre», mentionne-t-il.

Dernier appel pour l’embarquement est disponible dans les librairies et grands magasins où l’on vend des livres.

 

Poster un Commentaire

avatar