Un hiver glacial attend les Beaucerons

Un hiver glacial attend les Beaucerons

Crédit photo : Beauce Média - André Boutin

MÉTÉO.  > Vous pensez que l’hiver précédent a été difficile ? Le prochain sera plus tenace, surtout par rapport au froid.

Pour la période allant du 1er décembre au 28 février, les températures se trouveront sous les moyennes saisonnières. En Beauce, les mercures moyens sont de – 8, – 12 et – 10 degrés pour chacun de ces trois mois.

«Les chances d’un redoux pendant l’hiver seront limitées. On devrait vivre une intensité de froid exceptionnel qui débordera jusqu’en mars.  Ça veut dire davantage de mercures sous – 30 degrés, surtout pendant les nuits et matinées. D’habitude, les mercures de – 30 degrés ou plus bas n’arrivent que cinq fois dans un hiver normal», précise Bertin Ossonon, météorologue pour MétéoMédia.

Comme les grands froids ne se conjuguent pas avec de grandes précipitations neigeuses, les Beaucerons pourront s’attendre à des accumulations d’un hiver standard. En moyenne, la Beauce reçoit 55 (décembre), 48 (janvier) et 40 centimètres (février) de neige.

«En général, nous ne verrons pas de grands bancs de neige comme l’année dernière. Comme la Beauce possède plusieurs sommets et vallées, la quantité peut toutefois varier selon les secteurs. Les endroits montagneux et la partie près de la frontière du Maine reçoivent toujours plus de neige», d’expliquer Bertin Ossonon.

Faible El Niño

Concentration d’eau plus chaude que la normale dans la zone équatoriale de l’océan Pacifique, le phénomène El Niño est associé à des hivers doux au Québec quand il est de forte intensité.

Pour la prochaine saison, nous aurons plutôt droit à un Modoki, soit un El Niño de faible intensité. Dans le cas d’un Modoki, il y a une concentration d’eau chaude dans le centre de l’océan Pacifique, avec des zones d’eau froide aux extrémités. Selon MétéoMédia, ce système amène un peu de répit sur les froids mercures, mais seulement en décembre.

Les météorologues devront donc surveiller d’autres facteurs qu’El Niño risquant de changer le cours de la saison hivernale. D’ailleurs, MétéoMédia n’avait aucunement prévu l’arrivée hâtive de l’hiver actuel. En date du 26 novembre, notre région avait reçu 33 centimètres de neige. Le mercure est également passé sous la barre des – 10 degrés à six reprises.

«Un anticyclone dans le Pacifique a créé une infiltration de chaleur vers l’Alaska et le nord du Canada. Dans l’interaction entre l’eau et l’air, la crête de chaleur s’est ensuite dirigé au centre et à l’ouest du pays. Au Québec, on a eu le retour du balancier. Les anticyclones arrivent à l’improviste. Nous n’avions pas vu cela sur nos radars», admet Bertin Ossonon.

Les hivers ne sont jamais pareils !

Saison Neige (cm) Mercure maximum (moyenne) Mercure minimum (moyenne)
2007-2008 282 – 4 – 15
2008-2009 157 – 6 – 18
2009-2010 97 – 4 – 11
2010-2011 153 – 5 – 14
2011-2012 94 – 2 – 13
2012-2013 96 – 4 – 14
2013-2014 128 – 6 – 17
2014-2015 62 – 6 – 17
2015-2016 86 – 2 – 10
2016-2017 86 – 3 – 12
2017-2018 140 – 4 – 15

 

  • La saison s’échelonne du 1er décembre au 28 février.
    Sources : Environnement Canada et Ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques

Poster un Commentaire

avatar