Entretien avec un vrai lutin de Noël

Entretien avec un vrai lutin de Noël

Le lutin Musclenor en compagnie d’Abracadabramensouvientpas.

Crédit photo : Photo Beauce Média – Mizaël Bilodeau

ENTREVUE. Beauce Média a rencontré l’un des lutins descendus du pôle Nord à la zone Frima du Woodooliparc de Scott pour en connaître plus sur la magie de Noël.

Les lutins sont des créatures dont la présence se fait de plus en plus sentir dans les dernières années au Québec. Ils font des mauvais coups la nuit, malgré qu’on les retrouve toujours immobiles le matin.

D’où vient ton nom, Musclenor?

Il vient de ma force exceptionnelle et on me dit aussi que j’ai un cœur fait en or, comme c’est dessiné sur mes gants que vous voyiez ici. Je suis toujours prêt à aider ceux qui sont dans le besoin, mes amis lutins, le Père Noël, les enfants qui ont de la difficulté à grimper dans les jeux et les glissades. Ça me fait plaisir de donner un coup de main aux tout petits qui leur manquent un peu de largeur de bras, de les lancer dans les airs et de les rattraper.

Si tu es ici Musclenor, à la Zone Frima, qui fabrique les cadeaux?

Nous nous en occupons aussi ici. Il y a le lutin Bric-à-brac qui confectionne les demandes spéciales. Tout ça bien sûr recueilli dans le courrier par le lutin postier Timbré. Il est super rapide et en forme. Il est aussi en forme que moi, mais axé sur la vitesse.

Comment font le Père Noël et ses lutins pour s’adapter aux nouvelles technologies?

Ça reste un peu mystérieux pour moi, mais Timbré est très bon pour ça. J’ai un peu de difficulté à m’adapter. De mon côté, je travail partout où ma force est nécessaire, comme pour remplir le traîneau du Père Noël.

Croyez-vous que les enfants ont été sages en 2017, assez pour recevoir des cadeaux?

La plupart ont été quand même gentils. Il peut arriver quelques fois de faire quelques bêtises, mais on peut les pardonner. S’ils sont gentils la majorité de l’année.

Est-ce que vous faites des mauvais coups, Musclenor?

Je suis un lutin tranquille, car je me tiens toujours occupé. C’est ça le secret. Les lutins qui s’ennuient, qui n’ont pas beaucoup de tâches au Pôle Nord, ont envie d’aller se balader et faire des mauvais coups dans les maisons. S’ils se trouvaient tous un petit travail utile, ça les aiderait tout de même. Vous savez qu’il y a des trucs pour endormir les lutins.

Ah oui, comment fait-on?

Avant d’aller nous coucher, nous devons faire notre petite routine. Nous dansons et nous brossons nos dents. Mais avant ça, nous mangeons un petit biscuit de mère Noël, avec des pépites de chocolat. Il n’y a rien de tel pour endormir les lutins. On en laisse la moitié d’un avec un tout petit verre de lait et vous allez retrouver le lutin profondément endormi. Il va peut-être même ronfler dans votre salon.

Pourquoi les lutins deviennent immobiles, le matin venu?

Certains des adultes ne croient pas à la magie de Noël. Il faut y croire à 100% pour que ça marche. Si les enfants étaient seuls dans la maison, les lutins bougeraient tout le temps. Les parents n’y croient pas toujours.

Connaissez-vous des lutins farceurs?

Il y a peut-être Abracadabramensouvientpas. Elle ne se souvient pas toujours de ses formules. Alors, des petits accidents peuvent arriver. Elle a déjà changé les meubles et maisons de places et fait disparaître et réapparaître des objets. Elle est maladroite et très rigolote.

Il y a beaucoup de lutins dans les maisons, est-ce que tout sera prêt pour la distribution des cadeaux?

Tout sera prêt. Ici à Frima, nous sommes bien équipés. Je me lève très tôt. Je fais mes exercices de réchauffement et je mange ma douzaine de crêpes. Puis, je m’occupe de faire lever le soleil. Je monte au sommet de la banquise et je souffle super fort sur le coin de la terre, jusqu’à ce qu’elle se mette à tourner et s’aligner avec le soleil. Le soir, c’est la même chose.