Des citoyens de trois municipalités en Beauce diminuent leur quantité d’ordures de 21 %

Des citoyens de trois municipalités en Beauce diminuent leur quantité d’ordures de 21 %

Les bacs à ordures ont été munis d'une puce électronique afin que les camions puissent comptabiliser combien de citoyens présentaient leurs bacs à la rue.

Crédit photo : Gracieuseté

ENVIRONNEMENT.  > Lancé en mai 2017 dans trois municipalités de la MRC Robert-Cliche, le projet pilote «En route vers la collecte intelligente» a connu des résultats concluants. La quantité d’ordures des participants à ce projet environnemental de participation citoyenne, tenu dans 300 résidences de Beauceville, Saint-Victor et Saint-Joseph au cours de la dernière année, a baissé en moyenne de 21 %.

Le projet de collecte intelligente consistait d’abord à munir les bacs à ordures d’une puce électronique afin que les camions puissent comptabiliser combien de citoyens présentaient leurs bacs à la rue de façon hebdomadaire ou aux deux semaines. En fin de projet, l’évolution de la gestion des matières résiduelles des participants dans leurs bacs à ordures et de recyclage a aussi été analysée.

Un total de 100 résidences dans chacune des trois municipalités participantes, se situant tant en milieu rural qu’en milieu urbain, ont été impliquées dans le projet d’une durée de 12 mois. À Saint-Victor par exemple, plusieurs fermes agricoles se trouvaient sur le trajet de la cueillette des déchets.

Les bacs mis à la rue une fois sur deux

Les participants ont mis leur bac à la rue en moyenne 50 % du temps, soit 42 % en collecte hebdomadaire et 58 % en collecte aux deux semaines. Le projet a également révélé que plus de 60 % des déchets déposés dans les bacs à ordures des résidents pouvaient être détournés de l’enfouissement.

«Plus on recycle et on composte, moins on jette, moins souvent on met son bac à la rue et moins ça coûte cher. C’est une question d’équité, d’économie et de protection de l’environnement», explique le coordonnateur en environnement de la MRC Robert-Cliche, François Roberge.

À la lumière de ces résultats, les municipalités de la MRC Robert-Cliche devront dorénavant se questionner sur les solutions envisageables à mettre en place au cours des prochaines années, afin de respecter la règlementation provinciale visant le bannissement des matières organiques au Québec en 2020-2022.

Une problématique récurrente

Bien que les résultats du projet se soient montrés satisfaisants, «En route vers la collecte intelligente» a mis en lumière la problématique récurrente des quantités de déchets agricoles attribuables aux plastiques qui ne sont pas acceptés à la collecte sélective.

Rappelons que le financement de ce projet est assuré en partie par le Fonds municipal vert de la Fédération canadienne des municipalités qui a accordé une subvention de 89 500 $ pour ce projet pilote.

 

Poster un Commentaire

avatar