Histoire, nature et culture au parc La Vallée de la Chaudière 

Eric Gourde 
redaction@beaucemedia.ca

Histoire, nature et culture au parc La Vallée de la Chaudière 
Les enfants de M. Gérard Poulin: Céline, Christine, Constance, André et Berthe Poulin étaient présents à l'inauguration. (Photo : gracieuseté)

La Ville de Saint-Joseph-de-Beauce a procédé au dévoilement d’un parc pour souligner le 90e anniversaire de la fondation du journal La Vallée de la Chaudière. Celui-ci a été nommé en l’honneur du fondateur du journal M. Gérard Poulin.

Le parc La Vallée de la Chaudière est situé entre la rivière Chaudière et l’avenue du Palais, à l’extrémité nord, à proximité de la rue Martel et à l’extrémité sud jusqu’à la rue des Récollets. « Le parc offre un environnement naturel où les gens pourront admirer non seulement le magnifique paysage, mais également plusieurs espèces d’oiseaux qui y fond leurs nids. Un sentier pédestre y est aménagé et des chaises Adirondack ont été ajoutées en bordure de la rivière Chaudière pour profiter de l’endroit, en plus des bancs déjà existants », indique le maire de Saint-Joseph-de-Beauce, Serge Vachon.

Le lancement de l’exposition en plein air Rando & Pastels de l’artiste pastelliste Guylaine Jacques s’est fait du même coup, réalisée en partenariat avec Artistes et Artisans de Beauce dans le cadre du programme Ensemble pour l’art d’ici. Le Musée Marius-Barbeau a offert, pour l’occasion, un atelier d’impression à l’encre.

Un peu d’histoire

C’est en 1928 que Gérard Poulin, né à Saint-Joseph-de-Beauce et alors âgé de 18 ans, achète l’imprimerie d’Octave Grondin pour ensuite fonder son propre journal quelques années plus tard, soit La Vallée de la Chaudière. La famille de M. Poulin, amis, anciens employés de l’imprimerie et citoyens étaient présents pour honorer sa mémoire.

Plus précisément, la publication du Journal La Vallée De La Chaudière a débuté le 28 mars 1932 pour cesser en 1988. M. Poulin y a travaillé jusqu’à l’âge de 72 ans. « Comment parler de notre père sans parler de La Vallée de la Chaudière, tellement il y a consacré de temps. La vie familiale était conditionnée à la couverture journalistique des événements grands et petits qui se déroulaient ici, à Saint-Joseph et aux alentours. Tout ce qui touchait la vie des gens se retrouvait dans le journal », mentionne André Poulin, fils de Gérard Poulin.

Le programme Ensemble pour l’art d’ici permet, pour sa part, une plus grande accessibilité à la culture à travers les trois MRC de la Beauce, tout en favorisant la professionnalisation des artistes de la région. Mme Jacques, artiste pastelliste, donnera à voir un corpus d’œuvres douces et colorées sous une thématique de jardins. « Emprunter le parcours du parc de La Vallée de la Chaudière est une expérience unique pour apprécier les beautés de la nature célébrées par les pastels de l’artiste », exprime Mme Julie Roy, coordonnatrice du projet Ensemble pour l’art d’ici.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires