La Coupe Dodge féminine s’invite dans la région

La Coupe Dodge féminine s’invite dans la région

De gauche à droite: Paul Ménard, directeur général d'Hockey Québec, Pascal Dufresne entraîneur des Titans du Cégep Limoilou, Éric Turcotte, Directeur d'opération Québec-Chaudière-Appalaches, Alexandre St-Vincent, président d'honneur et représentant du commanditaire principal Fiat Chrysler Automobiles et Nicolas Minville, président d'Hockey Québec.

Crédit photo : Photo Beauce Media – Mizaël Bilodeau

SAINTE-MARIE. Hockey Québec annonce la tenue du tournoi provincial dans la région de Québec-Chaudière-Appalaches du 12 au 15 avril.

Réunis au concessionnaire Daniel Paré Chrysler de Sainte-Marie, les administrateurs de la Fédération de Hockey sur glace du Québec ont présenté la 41e édition de la Coupe Dodge. Cette compétition annuelle rassemblera 2000 joueuses du niveau Atome à Midget dans les arénas de Saint-Henri, Saint-Étienne, Sainte-Foy, Saint-Augustin et Donnacona.

Cela représente 125 équipes pour 238 matchs au cours de cette fin de semaine de quatre jours. Treize d’entre elles seront déclarées championnes et auront la chance de participer au Championnat canadien. La première participation d’équipes féminines à la fameuse coupe Dodge remonte à 1995. Trois divisions avaient joué lors de cette édition qui se déroulait à l’époque à Beaupré.

Pourquoi aucun aréna dans la Beauce?

Éric Turcotte, directeur des opérations de Hockey Québec-Chaudière-Appalaches, explique que les arénas ont été choisis en fonction de leur disponibilité, de l’équipe de bénévoles en place et de leur relative proximité entre elles. «Il y a déjà plusieurs arénas qui sont aussi fermés à la mi-avril», a-t-il dit.

Consolider les réseaux de hockey féminin

Même si le nombre de filles s’inscrivant au hockey n’a pas tellement changé au cours des dernières années, un certain engouement est perceptible avec des modèles comme Marie-Philippe Poulin de Beauceville et Élizabeth Giguère de Québec.

L’un des objectifs d’Hockey Québec est de consolider les ligues féminines, tant récréatives que compétitives, car à cet effet l’un des obstacles au développement du hockey chez les filles est le fardeau des très grandes distances de transport au sein même des ligues féminines existantes. «Nous allons faire en sorte que les parents fassent moins de distance entre les arénas», a décrit Nicolas Minville, président d’Hockey Québec.

Égalité dans l’accès aux programmes de développement

Dès la saison 2018-2019, il n’y aura plus de différences entre les sexes dans l’aide au développement. Ils bénéficieront du même encadrement. C’est ce qu’ont affirmé les administrateurs d’Hockey Québec en marge de la conférence de presse. «On souhaite aussi encourager les femmes à s’impliquer dans leur club, pas seulement en tant que joueuse, mais aussi comme entraîneuse et gestionnaire», a ajouté M. Minville.

Pour suivre le tournoi et connaître les résultats des championnats provinciaux, rendez-vous à coupe-dodge.qc.ca.

Poster un Commentaire

avatar