Cri du coeur pour un refinancement urgent 

Photo de Frederic Desjardins
Par Frederic Desjardins
Cri du coeur pour un refinancement urgent 
L'ADOberge a inauguré sa maison de Saint-Georges en 2017. (Photo : (Photo L'Éclaireur Progrès - Archives))

Le Regroupement des Auberges du cœur du Québec, dont est membre L’ADOberge Chaudière-Appalaches, demande un rehaussement de son financement de 25 M$ au prochain budget provincial, qui sera dévoilé en mars.

Selon l’organisme, les problématiques vécues par les jeunes vulnérables se sont alourdies et complexifiées depuis le début de la pandémie. L’ADOberge et d’autres auberges ne peuvent plus accompagner adéquatement les jeunes fréquentant leurs ressources en hébergement. 

« Nous évoluons dans un contexte difficile pour recruter et maintenir nos employés dans nos deux maisons (Saint-Georges et Lévis). Le financement que nous recevons ne tient pas compte de l’ouverture d’une deuxième maison et des ressources humaines nécessaires afin de maintenir un service d’hébergement 24/7. Plutôt que de bonifier nos services et améliorer nos conditions de travail, nous devons mettre nos énergies à chercher le financement qui nous permet de boucler notre budget de fonctionnement d’une année à l’autre », explique Marc-Antoine Boisvert, directeur général de L’ADOberge Chaudière-Appalaches.

Faute de personnel, certaines auberges ferment des lits ou cessent complètement leurs activités. Dans la dernière année, les Auberges du cœur ont fermé une centaine de lits pour une durée de trois jours à six mois. 

« La crise sanitaire nous a frappés de plein fouet. Malheureusement, ce sont les jeunes plus vulnérables qui en font les frais. Le manque de financement des ressources d’hébergement jeunesse a assez duré. Nous devons agir collectivement pour freiner cette hémorragie, parce que chaque jeune compte. On ne peut pas se permettre d’en perdre un seul », dit Paule Dalphond, directrice générale du Regroupement des Auberges du cœur.

S’adressant aux 12 à 17 ans, l’ADOberge Chaudière Appalaches offre un service d’hébergement gratuit et temporaire aux jeunes vivant des difficultés. Ces derniers et leurs parents doivent être volontaires à l’hébergement et s’impliquer dans une démarche de changement. 

Pour en savoir plus, visitez adoberge.com ou appelez au 418 313-3603 (Saint-Georges) ou le 418 834-3603 (Lévis).

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires