Comment le camping se pratique-t-il en Beauce?

Comment le camping se pratique-t-il en Beauce?

Le camping, pour décrocher du quotidien!

Crédit photo : L’Éclaireur Progrès – Frédéric Desjardins

TOURISME. Selon une étude commandée par Camping Québec, cet industrie engendre des retombées économiques dépassant le milliard de dollars dans la province. La diversité de l’offre a augmenté avec les années, y compris en Beauce.

Dans notre région, treize campings opèrent 2002 emplacements pour les campeurs voyageurs et saisonniers. La majorité des sites (neuf) ont une classification trois étoiles. Les autres campings possèdent une cote de deux, quatre ou cinq étoiles.

Tous les campings opèrent des sites à trois services (eau, électricité, égout). Onze d’entre eux ont des emplacements avec eau et électricité. Vous pouvez aussi avoir un site sans service dans neuf campings.

Tente ou VR ?

Notre région se différencie des statistiques de Camping Québec sur le type d’équipement en hébergement. La moitié des campeurs québécois utilisent une tente, 39 % possédant un véhicule récréatif (VR).

En Beauce, c’est plutôt le VR qui est majoritaire. «Les tentes sont surtout présentes dans les campings publics, mais il y a seulement des campings privés en Beauce. Même chez les voyageurs, on voit beaucoup de roulottes», affirme Annie Rodrigue, propriétaire du Camping Saint-Joseph-de-Beauce.

Cependant, la hausse d’intérêt pour le prêt à camper (de 4 à 10 % entre 2012 et 2016) se fait également sentir chez nous. Dix campings proposent ce genre de service sous forme de caravane, tipi, chalet et cabine.

Repos et social

Toujours selon Camping Québec, l’aspect social (35 %) et la quête du repos (32 %) sont les principales motivations pour choisir ce mode d’hébergement.

Eugène et Doris Bisson, de Saint-Georges, pratiquent le camping depuis vingt ans pour ces raisons. Après s’est promené dans plusieurs sites de l’est du Canada, le couple s’est installé au Camping La Vallée Beauceronne à Saint-Benoît-Labre.

«La rencontre avec les gens, la simplicité du monde et l’entraide sont des choses importantes. En camping, c’est très relaxant», dit Mme Bisson.

Dans 92 % des cas, les campeurs apportent une attention particulière à la beauté du terrain et des emplacements, la tranquillité sur le terrain et la sécurité de l’environnement.

Plus de la moitié des campeurs (53 %) recherchent des activités récréatives et de l’animation. C’est le cas d’Emmanuelle Bernard et Martin Poulin, résidents de Saint-Victor et campeurs saisonniers à Saint-Benoit-Labre.

«Une fois que l’école est finie, on emménage ici avec nos enfants pour l’été.. La présence d’infrastructures, comme la piscine et les glissades, a influencé notre choix. Les enfants peuvent se promener partout et il y a de bons petits partys», précise Mme Bernard.

À noter que seulement 42 % des campeurs voient l’accès à Internet sur le site comme une priorité. Pour décrocher du quotidien, laissez donc votre techno à la maison !

Poster un Commentaire

avatar