Des Britanniques en visite dans Bellechasse et la Beauce

Des Britanniques en visite dans Bellechasse et la Beauce

Photo de famille après le match amical présenté le samedi 31 mars au Centre Caztel de Sainte-Marie.

Crédit photo : La Voix du Sud - Serge lamontagne

HOCKEY.  >On dit que le sport, au-delà de la compétition, unit les peuples et favorise les échanges fraternels.

La preuve nous en a été donnée lors du week-end de Pâques alors qu’une équipe de hockey britannique, en visite pour la première fois au Québec dans le cadre d’un voyage sportif et culturel organisé par l’entreprise Hockey international, disputait deux rencontres amicales en autant de jours contre des formations formées de joueurs venant de Bellechasse-Etchemins, de Lévis et de la Beauce.

Le samedi 31 mars au Centre Caztel de Sainte-Marie, les joueurs originaires de Basingtok, en banlieue de Londres, affrontaient une formation menée par Marc Roy de La Durantaye, qui regroupait des joueurs venant de Bellechasse-Etchemins et de la Beauce. Ces derniers avaient pris part à une tournée en Allemagne et en Autriche l’automne dernier.

Avant la période d’échauffement, les Britanniques ont formé une allée d’honneur en sautant sur la glace afin de saluer leurs adversaires. Même si le match a été à sens unique (victoire de 10-1 des Québécois), les Britanniques étaient bien heureux de leur expérience. «Nous sommes arrivés tard hier et on avait nos cinq heures de décalage dans le corps. Nous avons affronté une bonne équipe qui était plus rapide que nous», a souligné le capitaine Graham Jennings qui a inscrit le seul filet des siens.

Ce dernier précise que lui et ses équipiers, qui sont de différents niveaux, pratiquent ce sport depuis quelques années seulement et jouent surtout pour le plaisir. Ceux-ci ne pratiquent qu’une fois par semaine et ne disputent, en moyenne, qu’un seul vrai match aux trois semaines, ainsi qu’à certains tournois dans la région de Londres.

Jennings et ses coéquipiers ont été impressionnés par la qualité des installations du Centre Caztel qui sont à des années-lumière de celles auxquelles ils ont droit en Angleterre. «Les rares patinoires que nous avons ferment les unes après les autres. Même celle où nous jouons actuellement est menacée de fermeture d’ici deux ou trois ans. Elles sont toutes en mauvaise condition, ce qui n’est pas le cas ici.»

Les Britanniques et l’équipe de Marc Roy se retrouveront à l’automne 2019 alors que ces derniers effectueront une nouvelle tournée en Angleterre et en Irlande avec Hockey International.

Programme complet

Après la rencontre à Sainte-Marie, les joueurs des deux équipes et leurs accompagnateurs se rendaient à la Cabane à Pierre de Frampton pour un repas de cabane à sucre. En fin d’après-midi, les Britanniques retournaient à Québec pour une visite guidée de la ville et une soirée libre.

Le dimanche de Pâques, ceux-ci retournaient sur la glace de Saint-Charles afin d’affronter une équipe menée par Marc Thibault, PDG de l’entreprise TIBO de Saint-Damien, qui prendra part elle aussi à une tournée avec Hockey international en Europe l’automne prochain. Six ou sept de ces joueurs, dont Marc Thibault, avaient joué la veille à Sainte-Marie.

En après-midi lundi, les Britanniques ont pris la route de Montréal afin d’assister à l’affrontement Devils-Canadiens au Centre Bell. Mardi, ils assisteront aussi au match Canadiens-Jets. Entre les deux, une visite guidée de la ville de Montréal et une rencontre contre équipe de la région montréalaise (Lassonde), au Centre d’entraînement du Canadien à Brossard, étaient au menu.

«Toutes les équipes qui affrontent des formations européennes en visite au Québec ou ailleurs au Canada vont ou sont allées en tournée avec nous», mentionne Caroline Caron, vice-présidente de Hockey international, entreprise qui existe depuis 36 ans et organise des tournées ou tournois en Europe ou en Amérique du Nord.

Poster un Commentaire

avatar