Bilan routier 2017 satisfaisant en Chaudière-Appalaches

Bilan routier 2017 satisfaisant en Chaudière-Appalaches

Crédit photo : Beauce.tv

ROUTES.  >  Le bilan routier 2017 en Chaudière-Appalaches indique un nombre plus élevé d’accidents ayant fait des blessés graves au cours de la dernière année. Toutefois, on rapporte moins d’accidents ayant résulté en décès et en blessés légers.

Selon le ministère des Transports et la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ), il y a eu 30 décès au cours de l’année 2017, soit 5 de moins qu’en 2016. Cela représente une diminution de 14,3 % par rapport à l’année précédente et de 2,0 % par rapport à la moyenne des cinq dernières années.

La région dénombre 121 blessés graves en 2017, soit 23 de plus qu’en 2016. Il s’agit d’une augmentation de 23,5 % par rapport à 2016 et de 12,0 % par rapport à la moyenne des cinq dernières années. Les blessés légers ont, quant à eux, connu une baisse de 2,4 % par rapport à 2016, leur nombre s’élevant à 1 865. C’est une amélioration de 1,9 % comparativement à la moyenne des cinq dernières années.

Relativement à l’ensemble des victimes, ce sont 2 016 personnes qui ont subi des dommages corporels dans un accident de la route en 2017, soit une diminution de 1,3 % par rapport à 2016 et de 1,2 % par rapport à la moyenne de 2012 à 2016.

Dans l’ensemble de la province, le nombre d’accidentés a diminué de 474 par rapport à l’année dernière. Sur une moyenne de cinq ans, la tendance du bilan routier est toujours à l’amélioration. Toutefois, 2017 a été une année plus difficile en ce qui a trait aux nombres de décès et de blessés graves. En effet, 13 décès de plus ont été enregistrés, alors que le nombre de blessés graves a augmenté de 28.

Rappelons que de nouvelles mesures au Code de la sécurité routière ont été adoptées le 18 avril dernier et devraient permettre d’améliorer le bilan routier des prochaines années selon le ministère. En plus de sanctions plus sévères pour la conduite avec les facultés affaiblies et les distractions au volant, elles proposent une plus grande protection des usagers vulnérables et un meilleur accompagnement des nouveaux conducteurs. La Table québécoise sur la sécurité routière devrait aussi se pencher sur des enjeux de sécurité routière portant, entre autres, sur les piétons et les motocyclistes.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar