André Spénard déposera une motion

André Spénard déposera une motion

Crédit photo : Photo Beauce Media – Mizaël Bilodeau

POLITIQUE.  Le député de Beauce-Nord souhaite déposer une motion à l’Assemblée nationale du Québec pour requérir un délai d’au moins 15 jours ouvrables avant la fermeture de toute résidence.

Le stationnement était plein le vendredi matin 25 mai. Des camions cubes, des vannettes, des remorques s’y trouvaient de part et d’autre de la porte principale des Résidences de la Vallée. À la course, les gens sortaient de l’édifice les bras chargés de boîtes, de sacs et de meubles. Ils n’ont plus que quelques heures pour ramasser les biens de leurs proches avant la fermeture du foyer à 16h.

«Je trouve ça triste. C’est un grand déracinement pour ces personnes et leurs familles. Le laps de temps était trop court, commente le député de la Coalition avenir Québec (CAQ), André Spénard, présent sur place.

Un problème de fond 

«Est-ce juste un manque de personnel?» se questionne M. Spénard. C’est vrai qu’il y a une pénurie de main-d’œuvre. Mais il y a aussi les exigences des ministères. Ils ne peuvent pas toujours refiler la facture aux résidents, a-t-il dit. C’est un problème de fond.»

Manque de communication

M. Spénard n’a pas parlé avec le propriétaire depuis l’annonce de la fermeture du mercredi 23 mai.

Son bureau de circonscription a reçu dans les derniers mois des appels du propriétaire Ghislain Carrier. Son équipe était au courant qu’il vivait des difficultés d’ordre financier. «On ne s’attendait pas à cette fermeture rapide que je qualifierais d’insensée», a ajouté le député.

Une motion pour éviter les déménagements précipités.

«Les résidences ont un devoir moral d’aviser les familles de la fermeture afin de les relocaliser de manière adéquate», soutient le député. C’est pourquoi M. Spénard a l’intention dans les prochains jours de déposer une motion à l’Assemblée nationale afin de demander aux foyers au moins 15 jours ouvrables d’avis avant leur fermeture.

L’espoir d’une réouverture

Le maire de Vallée-Jonction Réal Bisson travaille sur une réouverture possible et M. Spénard a offert son aide dans ce dossier.

«On est à l’écoute de toute demande. Peut-être que l’on pourra les ramener s’ils sont intéressés à revenir», a-t-il ajouté.

Sur le même sujet:

Fermeture des Résidences de la Vallée

Un délai de 48h pour relocaliser 40 personnes âgées

La municipalité surprise, mais en mode solution

40 personnes âgées de Vallée-Jonction expulsées cavalièrement de leur résidence

Le syndicat des employés des Résidences de la Vallée déplore la fermeture sauvage

Poster un Commentaire

avatar