Un nouveau programme pour faire croître le tourisme dans les parcs régionaux

Photo de Sébastien Roy
Par Sébastien Roy
Un nouveau programme pour faire croître le tourisme dans les parcs régionaux
Le directeur général de l'APRQ, Pierre Gaudreau, le président de l'APRQ, Stéphane Michaud, la ministre du Tourisme, Caroline Proulx, et le député de Beauce-Sud, Samuel Poulin, ont dévoilé le nouveau programme au parc des Sept-Chutes de Saint-Georges. (Photo : (L'Éclaireur Progrès - Sébastien Roy))

TOURISME. Le gouvernement du Québec a annoncé un nouveau programme de financement de 5 M$ pour les parcs régionaux du Québec lors d’un point de presse tenu au parc des Sept-Chutes à Saint-Georges le 26 octobre.

Le Programme de développement de l’offre touristique des parcs régionaux vise entre autres à développer une offre récréotouristique quatre saisons accessible et sécuritaire, à développer et moderniser les infrastructures touristiques et à soutenir l’adoption de pratiques novatrices et durables sur le plan écologique.

« En développant des activités et des infrastructures dans un souci d’écoresponsabilité, nous contribuons à la vitalité de nos territoires tout en les rendant plus attrayants aux yeux des visiteurs de chez nous et d’ailleurs », indique le président de l’Association des parcs régionaux du Québec (PaRQ), Stéphane Michaud.

L’objectif est d’inciter les Québécois à visiter davantage le Québec. La pandémie a déjà accentué cette tendance en raison des différentes restrictions pour aller à l’extérieur de la province. Le gouvernement veut aussi attirer des touristes de l’extérieur. L’an dernier, les parcs régionaux du Québec ont accueilli 5,4 millions de visiteurs. La ministre du Tourisme, Caroline Proulx, espère fortement que ce nombre continue d’augmenter.

De l’avis du député de Beauce-Sud, Samuel Poulin, la Beauce profite d’une situation enviable sur le plan touristique par sa proximité avec la Ville de Québec et la frontière américaine. « Le potentiel d’attirer des touristes est énorme », estime-t-il.

Celui qui est également l’adjoint parlementaire de Mme Proulx rappelle aussi les trois parcs régionaux présents dans sa circonscription, soit le mont Grand Morne, à Sainte-Clotilde, le mont Bélanger à Saint-Robert et le parc des Sept-Chutes à Saint-Georges.

Détails du programme

Le programme comporte trois catégories auxquelles les projets devront correspondre, dont les services d’accueil. Cela inclut les bâtiments d’accueil, mais aussi les stationnements, a donné en exemple Mme Proulx.

Les deux autres catégories concernent d’une part l’offre d’attraits et d’activités de plein air et de l’autre l’hébergement touristique. « Nous visons surtout l’ajout d’offres d’hébergement dites insolites », précise Mme Proulx, donnant en exemple les pods, des genres de capsules habitables que l’on voit déjà dans certains parcs, dont le Massif du Sud.

Le programme est accessible aux organismes à but non lucratif, aux municipalités, aux MRC, aux régies intermunicipales, aux coopératives et aux entreprises privées. Ils ont jusqu’au 5 décembre pour déposer leur demande. Les projets admissibles doivent représenter un investissement d’au moins 150 000 $. La subvention peut atteindre jusqu’à 50 % des coûts du projet, jusqu’à un maximum de 250 000 $.

À noter que pour être éligible au programme, l’organisme responsable du parc régional doit détenir une accréditation de PaRQ ou s’engager à l’obtenir s’il reçoit la confirmation d’une subvention.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires