Téléconsultation en CHSLD : les aînés ne seront pas abandonnés à leur sort

Photo de Frederic Desjardins
Par Frederic Desjardins
Téléconsultation en CHSLD : les aînés ne seront pas abandonnés à leur sort
(Photo : EZFotos)

Le CISSS de Chaudière-Appalaches est heureux de collaborer au projet-pilote de téléconsultation en CHSLD. Dans notre région, cette initiative du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) s’étendra de mars à septembre dans deux établissements des MRC de L’Islet et des Appalaches.

 « Cet outil permettra aux infirmières de garde d’effectuer des évaluations à distance, pendant la nuit, sur une tablette électronique. Nous trouvons qu’il s’agit d’une belle occasion pour trouver des solutions au manque de main-d’œuvre », indique Liliane Bernier, directrice des soins infirmiers au CISSS. 

Elle rappelle que les aînés ne seront jamais seuls en CHSLD. Les infirmières auxiliaires, qui possèdent un diplôme d’études professionnelles (DEP), réalisent déjà plusieurs tâches auprès des résidents. Les diagnostics sont toutefois réservés aux infirmières diplômées au collégial et à l’université.

« Si l’infirmière n’est pas certaine de son diagnostic ou constate un problème, elle va se déplacer au CHSLD dans un délai maximal de 30 minutes. C’est exactement comme un médecin qui répond à une urgence de l’hôpital », dit Mme Bernier.

La semaine dernière, le Syndicat des professionnelles en soins de Chaudière-Appalaches (FIQ-SPSCA) jugeait cette mesure inadmissible. Elle irait à l’encontre des ratios sécuritaires en CHSLD et la mise en œuvre d’une cible annuelle d’heures-soins par lit, deux éléments réfutés par Liliane Bernier. 

« Dans la région, 21 de nos 29 CHSLD sont occupés par 50 résidents ou moins. Le CISSS veut maintenir l’offre de proximité dans les municipalités, malgré notre grand territoire. Nos employées ne sont pas surchargées dans les soins et peuvent effectuer différentes tâches », assure Liliane Bernier. 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires