Moisson Beauce distribuera 2 350 paniers de Noël 

Photo de Frederic Desjardins
Par Frederic Desjardins
Moisson Beauce distribuera 2 350 paniers de Noël 
De gauche à droite : Natacha Lagarde, deuxième vice-présidente de la Fédération de l'UPA de la Chaudière-Appalaches, Sylvain Bourque, président des Producteurs de bovins de la Chaudière-Appalaches-Sud, Manon Carrier, responsable des relations externes chez Moisson Beauce, et Marie Champagne, directrice générale de Moisson Beauce. (Photo : L’Éclaireur Progrès – Frédéric Desjardins)

Avec le soutien de 55 organismes accrédités, Moisson Beauce distribuera 2 350 paniers de Noël en décembre aux personnes et familles en situation d’insécurité alimentaire. Ils contiendront des denrées non périssables, produits surgelés et réfrigérés, ainsi que des articles de soins corporels.

Chaque panier, d’une valeur de 175 $, regroupera 45 items. On y retrouvera notamment de la soupe, des fruits en conserve, de la farine blanche, du café, de la viande hachée, des légumes congelés, du pain, du fromage et des légumes frais. Un menu et un ornement de Noël complètent l’ensemble.

« Les enfants représentent le tiers de notre clientèle, alors qu’ils ne sont que 19 % de la population. Nous recevons plus de demandes chez les personnes qui sont sur le marché du travail. Le taux d’inflation actuel est très élevé et ça se répercute sur le panier d’épicerie », indique Marie Champagne, directrice générale de Moisson Beauce.

Plus de 140 bénévoles ont travaillé à la confection des paniers. Moisson Beauce a compté sur l’appui de nombreux partenaires afin de remplir ces derniers, dont l’UPA de la Chaudière-Appalaches. Le syndicat et ses affiliés ont remis l’équivalent de 10 925 $ en bœuf haché, poulet, œufs, produits laitiers et sirop d’érable.

« On prend goût à vouloir aider les gens. La nourriture est à la fois un bien matériel et essentiel », dit Sylvain Bourque, président des Producteurs de bovins de la Chaudière-Appalaches-Sud.

« Le temps des Fêtes est synonyme d’abondance pour plusieurs personnes. Malheureusement, ce n’est pas le cas pour tous. C’est pourquoi les banques alimentaires ont une grande importance et encore plus en cette période de l’année », d’ajouter Natacha Lagarde, deuxième vice-présidente de la Fédération de l’UPA de la Chaudière-Appalaches.

Montage en trois phases

En raison des mesures sanitaires, le montage des paniers a eu lieu sur trois périodes différentes. Il n’est pas exclu que Moisson Beauce revienne à sa méthode traditionnelle en 2022, soit de concevoir tous les paniers en une seule journée.

« Le montage des paniers est une expérience spéciale pour les bénévoles, mais la COVID-19 nous empêche de réunir trop de gens au même endroit », rappelle Manon Carrier, responsable des relations externes chez Moisson Beauce.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires