Les raéliens se réunissent en Beauce

Par superadmin
Les raéliens se réunissent en Beauce

SCOTT. Les disciples de Raël ont tenu leur Université du Bonheur, un événement annuel,  à la Cache à Maxime du 23 au 28 juillet.

Le choix de cet endroit est venu d’un concours de circonstances. Le coordonnateur, Rodolf Samson, a choisi l’endroit pour réunir les raëliens d’Amérique du Nord, parce qu’il était déjà venu auparavant et il avait apprécié l’endroit.

Environ 160 personnes se sont déplacées à cette rencontre. Bien que la majorité des raëliens soit québécoise, 3 ou 4 personnes sont venues du Mexique et une poignée des États-Unis.

Le mouvement raëlien tient cette réunion sur chaque continent. Le prophète Raël, qui a aujourd’hui 70 ans, assiste celui d’Asie qui regroupe entre 600 et 700 personnes.

Tous les participants présents à la Cache à Maxime n’ont pas à sortir leur portefeuille, mis à part pour l’hébergement. «C’est le contenu de l’enseignement qui attire les gens. On est là pour cultiver le bonheur», explique Rodolf Samson.

Une journée type à l’Université du bonheur débute avec une séance de méditation. «Pour nous la méditation sensuelle que l’on fait sert à nous connecter avec l’univers en éveillant tous les sens», dit Rodolf Samson. Par la suite, le groupe réécoute des extraits de conférence tenue par Raël. L’après-midi est généralement libre, puis les activités se poursuivent avec divers ateliers. Celui de mercredi consistait à donner ou offrir quelque chose aux autres membres tels qu’un massage.

Les disciples de Raël prônent la liberté sexuelle. Cela s’exprime par le respect des choix de chacun des membres du mouvement d’entretenir, entre adultes consentants, une ou des relations. «On accepte tout le monde peu importe leurs différences de couleurs ou d’orientation sexuelle», précise Joseph Kollar, responsable du mouvement de Raël pour le Canada. Les raëliens croient en l’existence d’un peuple extraterrestre du nom des elohim. Au sein de leur cosmologie, les elohim auraient apporté la vie sur la terre et fondé les principales religions monothéistes.  La bombe nucléaire d’Hiroshima aurait déclenché l’arrivée sur terre du cinquième prophète, Raël, afin de les préparer à l’ère de la révélation.

Joseph Kollar estime que le mouvement attire 100 000 adeptes dans le monde, ils seraient cependant environ 2000 membres actifs. «La communauté scientifique s’identifie beaucoup aux raëliens. Il y en a plusieurs cependant qui ne le dévoilent pas publiquement par peur de perdre leur réputation ou d’être discriminé», explique Joseph Kollar. 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
5 Commentaires
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Louis
Louis
4 années

Intéressant

Louis
Louis
4 années

Au plaisir d avoir de l info sur votre mouvement raélien

Mathis Jobin
Mathis Jobin
4 années

C’est irréael……………………..

inconnu
inconnu
3 années
Répondre à  Mathis Jobin

presque drôle

Marcel
Marcel
2 années

Le mouvement est en train de disparaître complètement au Québec. Il ne reste que quelques individus qui y croient encore.