Les producteurs agricoles rendent visite au ministre Bernier

Plusieurs centaines de producteurs agricoles du Québec sont venus dire haut et fort au ministre Maxime Bernier de protéger la gestion de l’offre pour assurer l’avenir de l’agriculture au Québec et au Canada.

Répondant à l’invitation de la Fédération de l’UPA de Chaudière-Appalaches, les producteurs se sont réunis devant le bureau du ministre d’État (Petite entreprise et Tourisme, et Agriculture), sur le boulevard Vachon à Sainte-Marie de Beauce, en brandissant des pancartes et en scandant le slogan «Forts et unis».

Le député de Beauce a pris la parole pour confirmer l’engagement de son gouvernement de protéger la gestion de l’offre dans les négociations qui auront lieu sous peu à Hawaï concernant la signature d’un traité de libre-échange avec l’Asie et le Pacifique. «Nos négociateurs ont reçu le mandat de conclure une entente qui sera à l’avantage des Canadiens, à l’avantage de l’ensemble des secteurs manufacturiers, incluant la gestion de l’offre».

Scepticisme

Le président de l’UPA de Chaudière-Appalaches, Paul Doyon, reste sceptique face à la promesse du ministre Bernier. «Le ministre a bien dit qu’on «doit» signer une entente avec l’Asie, ce qui laisse présager des négociations ardues. On l’a vu avec le traité de libre-échange européen qui a ouvert nos frontières aux fromages d’outre-mer».

«On a payé pour l’Europe, on ne va pas payer une deuxième fois pour l’Asie», a lancé Bruno Letendre, président de la Fédération des producteurs de lait du Québec.

Le président de l’UPA du Québec, Marcel Groleau s’est désolé que toutes ces négociations se fassent derrière des portes closes. «Nous serons présents à Hawaï pour vous donner le meilleur compte-rendu possible des discussions, au moins ce que nous pourrons savoir». M. Groleau a déploré que le Canada soit le seul pays au monde où l’on met en doute ses règles de productions agricoles.

«M. Bernier, vous le savez, a traversé sa circonscription au pas de course, un exploit pour lequel je l’ai félicité d’ailleurs. J’espère qu’il saura autant se tenir debout pour protéger les producteurs agricoles du Québec», a-t-il conclu.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires