Le presbytère de Saint-Isidore vendu 

Eric Gourde 
redaction@beaucemedia.ca

Le presbytère de Saint-Isidore vendu 
La vente du presbytère de Saint-Isidore s'est concrétisée au cours des derniers jours. (Photo : Beauce Média - Éric Gourde)

COMMUNAUTÉ. Le presbytère de Saint-Isidore a un nouveau propriétaire, ayant été vendu au cours des derniers jours à un propriétaire privé. Le bâtiment appartenait à la Fabrique Sainte-Mère-de-Jésus et avait été mis en vente il y a deux ans.

Sa construction remonte à 1881 et la construction d’un deuxième étage avait été approuvée en 1911, une réfection en 1936 et une restauration complète du premier étage et de la cuisine en 1963. Le bâtiment a longtemps servi de salle communautaire pour les habitants et organisme du village, après des travaux réalisés en 1972.  

Le comité local de Saint-Isidore, qui a remplacé la Fabrique depuis la fusion des paroisses, envisageait sa vente depuis un certain temps en raison des déficits anticipés. Il faut rappeler que les besoins pour couvrir les dépenses d’opération annuelles de l’église et du presbytère avoisinent les 150 000 $ et que les fabriques doivent composer avec des revenus à la baisse depuis quelques années maintenant.

Le nouveau propriétaire souhaiterait éventuellement le rénover pour l’habiter et possiblement y inclure quelques chambres pour la location. Il doit prendre possession du bâtiment le 18 juillet.

Un sondage de la municipalité, réalisé il y a quelques années, indiquait que le sentiment d’appartenance des citoyens envers le bâtiment n’était plus le même que dans le passé. 90 % des répondants s’étaient dit en accord avec cette vente éventuelle. Preuve que les temps et les réalités changent, il y a une trentaine d’année, un débat avait eu lieu à Saint-Isidore alors que la caisse populaire de l’endroit voulait en faire l’acquisition. L’opposition d’une partie de la population avait fait avorter le projet.

Parallèlement à la vente, la fabrique a aussi mis en vente plusieurs items, surtout de l’immobilier. Le tout se fera par le biais d’une vente sur internet, où plus de 80 items seront affichés, pour libérer les lieux au plus tard le 23 juillet. 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires