La Beauce touchée par le virus respiratoire syncytial

Par Danny Lizotte
La Beauce touchée par le virus respiratoire syncytial
Dre Catherine Déry, médecin à l'hôpital de Saint-Georges. (Photo : (Photo gracieuseté))

SANTÉ. Comme le reste de la province, la -Beauce est touchée par le virus respiratoire syncytial (VRS). Ce dernier est la cause la plus répandue d’infections respiratoires chez les jeunes enfants. La pédiatre Catherine Déry, médecin à l’hôpital de Saint-Georges, brosse un portrait de la situation en région.

« Chaque année, il y a une vague du VRS chez les enfants. Cependant, cette année il est plus virulent, plus agressif », note Dre Déry. L’une des explications serait le fait que les bébés et les jeunes enfants ont été isolés ces deux dernières années en raison de la pandémie de Covid-19. Ils n’auraient pas développé suffisamment d’anticorps.

VRS

Le virus respiratoire syncytial (VRS) est le virus qui s’attaque le plus aux poumons et aux voies respiratoires. Il est plus grave chez les jeunes bébés de trois mois et moins. La plupart des enfants l’auront au moins une fois avant l’âge de deux ans. Notons que les enfants plus âgés, les adolescents et les adultes en seront infectés au moins tous les deux ou trois ans, mais en général auront peu de conséquences sévères.

Les symptômes

Les symptômes du VRS chez les enfants sont la toux, la fièvre, la baisse d’appétit, l’écoulement nasal et l’irritabilité. Chez les bébés, certains enfants peuvent contracter une bronchiolite, une infection des petites voies respiratoires qui mènent aux poumons. Chez les enfants plus vieux, les symptômes sont semblables à un rhume.

Conseils du médecin

Si votre enfant a le VRS, voici les conseils à suivre selon Dre Déry. Premièrement, garder votre enfant à la maison en particulier s’il s’agit d’un bébé. Éviter les grands rassemblements et porter un masque dans les endroits achalandés. Finalement, faites vacciner votre enfant contre l’influenza et la Covid-19.

Pénurie de médicaments pour enfants

La pénurie d’analgésiques pour les enfants, les acétaminophènes, touche durement les pharmacies tant ici qu’ailleurs au pays. Selon deux pharmacies de Saint-Georges, de deux bannières différentes, les stocks continuent à être livrés mais en petites quantités.

En raison d’une augmentation des maladies virales chez les enfants, de nombreuses pharmacies manquaient de produits d’acétaminophène et d’ibuprofène pour enfants. Lumière au bout du tunnel, l’arrivée récente de 250 000 bouteilles devrait permettre aux parents de souffler un peu.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires