Une demi-victoire pour Adam Veilleux et son équipe

Photo de Frederic Desjardins
Par Frederic Desjardins
Une demi-victoire pour Adam Veilleux et son équipe
Adam Veilleux a célébré la victoire nationale du Parti libéral avec son équipe de bénévoles. (Photo : L’Éclaireur Progrès - Frédéric Desjardins)

En Beauce, Adam Veilleux défendait les couleurs du Parti libéral pour un deuxième scrutin consécutif. Malgré sa défaite le 21 octobre, il croit toujours que la circonscription peut virer au rouge à court terme.  

En 2015, Adam Veilleux avait fini au second rang avec 22,3 % des votes. Quatre ans plus tard, ce dernier a terminé en quatrième position. Recueillant 11,7 % des suffrages, il a été devancé par Guillaume Rodrigue, candidat du Bloc Québécois (14,1 %).

«Avec sept candidats, le vote était très divisé. Il y a eu également un mouvement contre Maxime Bernier. On faisait face à plusieurs facteurs qu’on ne pouvait pas contrôler, dont la bonne performance de Yves-François Blanchet (chef du Bloc Québécois) au débat en français», dit-il.

Malgré la baisse de votation libérale dans la circonscription, Adam Veilleux a mieux fait que ses prédécesseurs aux élections générales tenues en 2006, 2008 et 2011. Trois candidats différents (Jacques Lussier, René Roy, Claude Roy) avaient obtenu des pourcentages variant de 7,9 à 11 %.

«Je suis fier de ce qu’on a accompli durant la campagne et aussi que ce soit un gouvernement libéral à l’échelle du pays. Dans les prochaines années, le Parti libéral pourra prouver que son plan initial fonctionne vraiment pour le Canada», indique Adam Veilleux.

Il souhaiterait être à nouveau le représentant du Parti libéral en Beauce, lors de la prochaine élection fédérale. «C’est le parti qui représente mes valeurs. Je vais continuer de défendre ces valeurs en Beauce. Il n’y a rien d’acquis. Chaque élection possède un momentum différent», conclut Adam Veilleux.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires