La montée du Bloc Québécois touche aussi la Beauce

Photo de Frederic Desjardins
Par Frederic Desjardins
La montée du Bloc Québécois touche aussi la Beauce
En Yves-François Blanchet, Guillaume Rodrigue voit un excellent chef pour le Bloc Québécois. (Photo : Gracieuseté)

Le Bloc Québécois a recueilli 14,1 % des suffrages en Beauce le 21 octobre. Candidat du parti, Guillaume Rodrigue s’est faufilé jusqu’au troisième rang, devançant le Parti libéral.

«J’ai senti que ça pouvait arriver (troisième place) dans les derniers jours de la campagne. J’en faisais un objectif personnel. Nous sommes partis de loin en Beauce. On a dû trouver des bénévoles, monter une équipe et travailler avec un petit budget», dit Guillaume Rodrigue.

Dans la circonscription, il faut remonter à 2008 (14 %) pour voir le Bloc Québécois obtenir un pointage similaire. André Côté défendait alors les couleurs du Bloc Québécois. Le parti avait obtenu des pourcentages de 6,7 % (2011) et 7,4 % (2015) lors des élections suivantes, avec les candidats Sylvio Morin et Stéphane Trudel.

«C’est certain que la progression du Bloc Québécois dans la province a eu un effet d’entraînement chez nous. Les gens ont appris à connaître et apprécier Yves-François Blanchet (chef du Bloc Québécois)», affirme M. Rodrigue.

Celui-ci a mené sa campagne en conservant son emploi comme coordonnateur à la Maison des jeunes l’Olivier des Etchemins. «J’aurais voulu mener une campagne à temps plein sur le terrain, mais ce n’était pas possible», avoue-t-il.

Guillaume Rodrigue n’exclut pas de se présenter à nouveau pour le Bloc Québécois en Beauce.

«Cette expérience m’a sorti de ma zone de confort. J’ai adoré parler politique avec les Beaucerons et débattre sur différents sujets. Même si le Bloc Québécois aura la balance du pouvoir, j’espère que tous les partis travailleront ensemble pour créer un monde meilleur», conclut-il.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires