Plus de visiteurs estivaux que l’année dernière

Photo de Frederic Desjardins
Par Frederic Desjardins
Plus de visiteurs estivaux que l’année dernière
Les paysages bucoliques attirent de nombreux visiteurs, qui en profitent pour dépenser dans nos entreprises touristiques. (Photo : Gracieuseté – Stéphanie Allard/TCA)

Selon un sondage mené en octobre par Tourisme Chaudière-Appalaches, la dernière saison estivale a été très bonne pour les entrepreneurs régionaux spécialisés dans ce domaine.

Le questionnaire, auquel ont pris part 129 entreprises touristiques, inclut la période du 1er juin au 30 septembre. Plus de la moitié des entreprises (58 %) ont connu une hausse d’achalandage par rapport à l’été 2020. Cette augmentation touche la majorité des catégories d’entreprises. Une compagnie sur dix a obtenu des résultats similaires à l’été 2019, qui était une saison record en achalandage.

Par ailleurs, 59 % des entreprises sondées ont connu des hausses de leurs chiffres d’affaires cette année, comparativement à la saison estivale 2019.

Le Musée ferroviaire de Beauce, à Vallée-Jonction, est l’un des attraits touristiques majeurs sur La Route de la Beauce. (Photo gracieuseté – Stéphanie Allard/TCA)

« Encore une fois, nous devons soulignons l’adaptabilité exceptionnelle de nos entreprises touristiques. La clientèle était au rendez-vous, alors que nos entrepreneurs ont conjugué avec des équipes réduites et conditions instables pour offrir une belle expérience touristique aux visiteurs », indique Odile Turgeon, directrice marketing de Tourisme Chaudière-Appalaches.

Vivre pour vrai

Du 1er mai au 30 septembre, la campagne À Vivre Pour Vrai et les autres actions marketing de Tourisme Chaudière-Appalaches ont généré plus de 1 550 000 visites sur le site web du groupe (chaudiereappalaches.com) et provoqué un achalandage record de 10 200 sessions par jour.

« La qualité des articles, photos et vidéos produites par l’équipe et la clarté de notre offre de week-ends permettent à notre région de tirer son épingle du jeu », mentionne Odile Turgeon.

Pénurie préoccupante

L’ajout d’une nouvelle question au sondage, concernant l’impact de la pénurie de main-d’œuvre sur les développements touristiques et l’expérience offerte aux visiteurs, démontre une préoccupation claire. Près des trois quarts (72 %) des entreprises auraient besoin d’employés supplémentaires.

« Les équipes sur le terrain ont terminé l’été épuisées. L’industrie du tourisme ne pourra pas tenir longtemps à ce rythme. Cette crise de la main-d’œuvre aura des répercussions néfastes sur tous les secteurs de notre industrie, si un plan d’urgence concret n’est pas appliqué rapidement par nos gouvernements », affirme Mme Turgeon.

Les besoins sont particulièrement criants en hébergement et restauration, ainsi que dans les centres urbains et les zones ayant des grands projets de développement.

Le tourisme en Chaudière-Appalaches crée 6 000 emplois directs et indirects. Les dépenses touristiques annuelles sont estimées à 339 M$.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires