Assouplissements dans les RPA et CHSLD

Photo de Frederic Desjardins
Par Frederic Desjardins
Assouplissements dans les RPA et CHSLD
Marguerite Blais, ministre responsable des Aînés et des Proches aidants. (Photo : (Photo gracieuseté))

La Santé publique a confirmé, le mercredi 16 février, des assouplissements additionnels afin que les personnes vivant dans des résidences pour aînés (RPA) ou en CHSLD retrouvent une vie plus familière.

Depuis le 21 février, le résident d’une RPA peut accueillir un maximum de dix visiteurs. Dans les salles à manger, dix résidents peuvent être assis à la même table, avec une distance minimale d’un mètre entre les tables. L’accès aux espaces communs, pour les proches aidants et visiteurs, est maintenant permis en respect des consignes sanitaires.

Ces mêmes règles s’appliqueront dès le 28 février dans les CHSLD et ressources intermédiaires. De plus, le passeport vaccinal ne sera plus obligatoire dès le 14 mars dans ces établissements, ainsi que la tenue d’un registre des visiteurs (RPA seulement).

Les sorties pour les rassemblements privés et congés dans la communauté sont permis dans tous les milieux de vie. Les professionnels hors établissement (audioprothésiste, récréologue, zoothérapeute, soins des pieds, coiffeuse, entretien ménager, etc.) peuvent être accueillis en tout temps.

Isolement et gestion des cas

La Santé publique a changé son approche de gestion de risques sur les cas positifs et contacts étroits à la COVID-19.

Si un usager ou résident a eu un contact étroit avec un cas positif, il devra s’isoler cinq jours. La personne doit être asymptomatique et adéquatement vacciné. L’isolement sera suivi d’une période de cinq jours avec port du masque et respect de la distanciation physique. L’isolement reste à dix jours pour les personnes non vaccinées, même en l’absence de symptômes.

» Nous savons que ces circonstances ont été difficiles pour plusieurs usagers et résidents, ainsi que pour leurs proches. Nous devions trouver un équilibre entre la gestion de risque et le bien-être global de la personne aînée. L’amélioration de la situation permet maintenant d’assouplir plusieurs mesures. Les consignes d’isolement seront simplifiées et permettront graduellement un retour à la normale pour les résidents et les usagers « , a dit Marguerite Blais, ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, lors de l’annonce du 16 février.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires