Y a-t-il un pilote dans l’école?

Y a-t-il un pilote dans l’école?

Crédit photo : Beauce Média - André Boutin

ÉDUCATION.  > Les quelque 260 élèves des écoles Barabé et Drouin de Saint-Isidore ont eu une belle surprise, le mercredi 20 juin, alors que l’un des membres de l’équipe des Snowbirds leur a rendu visite.

Le pilote de l’appareil numéro sept, Pierre-Marc Deschênes, originaire de Tadoussac, a répondu à leurs interrogations après avoir présenté des vidéos démontrant le travail de l’escadron.

Le pilote Pierre-Marc Deschênes.

Les questions ont fusé de toutes parts, tout d’abord sur des éléments techniques : Quelle est la vitesse des avions? «En moyenne 350 km/h». Comment font-ils de la fumée? «Ce sont des réservoirs situés sous l’avion qu’on ouvre le moment voulu». À quelle distance les avions sont-ils l’un de l’autre en formation? «Environ deux mètres».

Puis d’autres questions plus générales. Avez-vous peur? «Non, car nous sommes bien préparés». Y a-t-il déjà eu des accidents ? «Oui, mais aucun depuis plusieurs années, je touche du bois». Vous pratiquez-vous le jour d’un spectacle? «Toute l’équipe se réunit en avant midi pour visualiser chacun des gestes que nous ferons le soir».

Les élèves avaient plusieurs questions pour le pilote des Snowbirds.

Le pilote en a profité pour rappeler qu’une femme fait partie actuellement de la troupe. En effet, Sarah Dallaire, de Lévis, est la capitaine des Snowbirds. «Cela vous montre que les filles peuvent faire tout aussi bien que les garçons. Sarah est une excellente pilote.» Qui sait, peut-être que l’un de ces élèves découvrira une vocation et rejoindra l’équipe des Snowbirds plus tard?

L’un des spectateurs intéressés était le maire de Saint-Isidore, Réal Turgeon, ancien pilote de l’appareil numéro dix des Snowbirds. «Tout cela me rappelle de beaux souvenirs», a-t-il confié.

 

Poster un Commentaire

avatar