Une cour de transbordement à Scott dès cet automne

Une cour de transbordement à Scott dès cet automne

 Chemin de fer Sartigan et le promoteur Logi-Bel confirment l’ouverture imminente d’un nouveau service de transport par train.

«Nous sommes en discussion avec des clients potentiels pour commencer les opérations en octobre ou novembre 2017», a commenté Béland Audet, propriétaire et président de Logi-Bel.

Ça bouge dans le domaine ferroviaire en Beauce. Un lieu temporaire sera aménagé dans les prochains mois dans la municipalité de Scott. Cette cour servira à décharger et charger des conteneurs ou de la marchandise, depuis les locomotives aux camions-remorques.

«C’est ce qui va nous permettre de démarrer nos opérations, en attendant que le ministère des Transports s’occupe de la mise à niveau de la voie ferrée jusqu’à Vallée-Jonction», explique Béland Audet.

Depuis le début 2017, le ministère des Transports, propriétaire de la voie ferrée, a réparé des dormants et amélioré l’infrastructure. Se faisant, il est aujourd’hui possible de se rendre en train jusqu’à Sainte-Marie. «L’an prochain, nous allons pouvoir nous rendre jusqu’à Vallée-Jonction», a dit Béland Audet.

Sans vouloir donner le nom de son client, Logi-Bel affirme que l’acier sera la première marchandise transbordée à Scott. L’espace est restreint, trois produits différents passeront par la cour de Scott.

Projet de 5 M$

Le promoteur sera bientôt fixé sur la construction d’une cour de transbordement permanente, entre Vallée-Jonction et Sainte-Marie. Le choix final du terrain va se faire d’ici la fin 2017.

La première phase du projet s’élève à 3 M$ et un autre 2 M$ pour la deuxième.

«Le lieu dépend de l’investissement du MTQ. On veut un rail de haute qualité pour éviter les problèmes», ajoute Béland Audet.

Une trentaine de clients beaucerons et leurs fournisseurs sont en négociation de prix avec Logi-Bel afin d’arriver à un terrain d’entente commun. «Les trois quarts du trafic de marchandises sont des matières premières qui entrent sur le territoire pour être transformées.», décrit Stéphan Vachon, copropriétaire de Chemin de fer Sartigan.

«Je suis très confiant que le projet va naître. L’investissement de la cour permanente va voir le jour à la fin 2018 début 2019», précise Béland Audet. La MRC Nouvelle-Beauce et Développement économique Nouvelle-Beauce sont aussi impliqués dans la préparation du dossier.

«Je suis à 80% confiant que le projet va se faire», a dit Stéphan Vachon.

Dans un horizon de 5 ans, il est possible que la cour de transbordement desserve des clients jusqu’à Thetford Mines. M. Audet ne croit pas réalisable de se rendre jusqu’à Sherbrooke. Selon lui, plusieurs municipalités situées entre Black Lake et Sherbrooke ont comme priorité de construire une piste cyclable plutôt que de garder le rail. «Ce qui est à mon avis une erreur», dit-il.

Premier train en 9 ans

Une locomotive a traversé la ville de Sainte-Marie le mercredi 13 septembre. Sa sirène n’avait pas sifflé dans les rues de la Ville depuis 2008. Elle s’est rendue jusqu’à l’Avenue Marguerite-Bourgeoys à basse vitesse, flanquée de deux signaleurs. «L’objectif était de réintroduire le train et donner une formation aux pompiers et aux premiers répondants sur comment sécuriser et arrêter le train», montre Stéphan Vachon.

Poster un Commentaire

avatar