Palmarès des écoles secondaires dans notre commission scolaire

Palmarès des écoles secondaires dans notre commission scolaire

Dans la plupart des écoles, le taux de retard (pourcentage des élèves qui n'obtiendront pas leur diplôme dans les temps) a diminué.

Crédit photo : Depositphotos

ÉDUCATION.  > Malgré que la plupart des écoles de la Commission scolaire de la Beauce-Etchemins (CSBE) aient connu une baisse de leur cote globale, selon le palmarès des écoles secondaires de l’Institut Fraser, la polyvalente Bélanger de Saint-Martin a su tirer son épingle du jeu grâce à la mise en place de plusieurs programmes d’aide à la réussite éducative dans les dernières années.

L’école, considérée comme étant dans une zone défavorisée, bénéficie d’une subvention gouvernementale supplémentaire pour aider ses étudiants à réussir. Après une augmentation de la cote globale pendant plusieurs années, signe que les programmes d’aide mis en place portaient fruit, la cote avait effectué une baisse abrupte l’an dernier. Le retour à la normale cette année n’était que le juste retour des choses. De plus, le taux d’élèves n’ayant pas obtenu leur diplôme a diminué d’environ 50 % cette année.

L’école des Appalaches de Sainte-Justine voit sa cote augmenter passant de 6 à 6,5. En fait, dans les cinq dernières années, le cote de l’école a toujours été en augmentation ou stable. Cette cote s’explique par la grande amélioration du taux de retard (le pourcentage d’élèves de quatrième secondaire qui ne termineront pas leurs études secondaires ou qui ne les termineront pas dans un délai de deux ans). Ce dernier est passé de 24,8 % l’an dernier à 11,8 % cette année. Là encore, des programmes d’aide à la réussite éducative ont été mis en place. Rappelons que la CSBE a investi plus que ce qui était demandé par le ministère dans ce secteur dans le but d’offrir un coup de main supplémentaire aux élèves pour avoir leur diplôme. Des améliorations sont aussi notées en français, en anglais ainsi qu’en sciences et technologies.

La cote de la Polyvalente Benoît-Vachon de Sainte-Marie a pour sa part légèrement augmenté, passant de 4,8 à 5 après plusieurs années de baisses constantes.

Des baisses dans plusieurs écoles

Les cotes des écoles Saint-François de Beauceville (6,9 à 6,6), Veilleux de Saint-Joseph (4,9 à 4,7), des Abénaquis de Saint-Prosper (4,9 à 4,6), Saint-Georges (5,2 à 4,1) ainsi qu’à l’école privée Jésus-Marie de Beauceville (7,6 à 6,9) ont toutes diminué.

Alors que le taux de retard des autres écoles secondaires de la CSBE a diminué, celui de la Polyvalente de Saint-Georges est resté stable. Des baisses marquées du côté des notes en histoire et éducation à la citoyenneté et en mathématique, combinés à une augmentation du taux d’échec (15,2 % à 21,7 %), expliquent cette diminution de 1,1 point de la cote globale. Elle est maintenant 401e sur 452 écoles au Québec.

Quant à l’école Jésus-Marie, des baisses sont notées en histoire et éducation à la citoyenneté, en mathématique et en sciences et technologies. Cependant, le taux d’échec a pratiquement doublé passant de 6,6 % à 13 %, son plus haut niveau des cinq dernières années.

Rang 2016-17
(sur 452)

Rang
des 5 dernières années
(sur 419)
      Nom de
l’école
       Ville Cote  2016-17 Cote moyenne des 5 dernières années
124 87 Jésus-Marie Beauceville 6.9 7.6
147 131 Saint-François Beauceville 6.6 6.5
159 187 des Appalaches Sainte-Justine 6.5 5.9
214 204 Bélanger Saint-Martin 6.0 5.8
326 336 Benoît-Vachon Sainte-Marie 5.0 4.8
351 292 Veilleux Saint-Joseph-de-Beauce 4.7 5.1
360 306 des Abénaquis Saint-Prosper 4.6 5.0
401 361 Saint-Georges Saint-Georges 4.1 4.5

 

 

Poster un Commentaire

avatar